jeudi 2 août 2018

Scandale Benalla : circulez, il n’y a plus rien à voir ! PAR GUY MILLIÈRE ..


Comme c’était très prévisible, et comme je l’avais prévu, le scandale Benalla est en train de s’éteindre par étouffement.

Mon ami Drieu Godefridi a expliqué dans un article publié sur Atlantico qu’il aurait pu s’agir d’une sorte de Watergate français, et il a raison. Il a noté qu’au cœur du Watergate aux Etats-Unis, il y avait “l’arbitraire d’un pouvoir qui prend sur lui de cautionner des violations graves et directes de la loi pénale, et qui met ensuite tout en œuvre pour couvrir le fait initial”. Et c’est exact. Il a ajouté que le scandale Benalla était plus grave que le Watergate car “les « sbires » du Watergate n’ont tabassé personne”. Et c’est exact encore.
Mais le scandale Benalla ne pouvait pas devenir un Watergate pour de multiples raisons.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
La première est qu’aux Etats-Unis, la justice est indépendante du pouvoir politique et que lorsque des procédures de mise en examen et des enquêtes sont enclenchées, il est très difficile de les arrêter (des juges politisés peuvent intervenir, on le voit depuis le passage au pouvoir d’Obama, mais c’est un autre sujet). En France, la justice n’est pas indépendante du pouvoir politique et dépend directement du parquet. Benalla est mis en examen, quelques comparses le sont aussi. Les choses n’iront pas plus loin, et nul très vraisemblablement ne remontera les méandres sous-jacents qui pourraient mener jusqu’à Macron.
La deuxième raison est que les médias aux États Unis sont indépendants du pouvoir politique (les médias américains peuvent être très politisés, ce fut le cas au moment du Watergate, c’est plus encore le cas aujourd’hui, mais c’est un autre sujet là aussi). Les médias français ne sont pas indépendants du pouvoir politique : ceux qui n’appartiennent pas à l’Etat français sont, quasiment tous, subventionnés par le gouvernement et appartiennent pour la plupart à des groupes financiers qui dépendent de contrats passés avec le gouvernement. La publication de la vidéo montrant Benalla en train de tabasser a très vraisemblablement été un coup de semonce adressé à Macron par certains de ses commanditaires pour des raisons qu’on ne connaîtra sans doute jamais, et n’a jamais été destiné à être davantage qu’un coup de semonce. Le coup de semonce est passé et il est devenu temps pour les médias français de changer de ton. Quasiment tous les médias français ont d’ores et déjà changé de ton. Un journaliste d’investigation qui entendrait creuser plus profondément prendrait de très gros risques pour sa santé et ne pourrait sans doute pas publier le résultat de son investigation sur le territoire français.
La troisième raison est qu’il n’existe en France aucune procédure d’impeachment et aucune possibilité pour le Parlement et le Sénat que le Président réponde de ses actes. Macron le sait, ce qui explique la cynique arrogance de ses déclarations. Macron jouit d’une immunité presque totale. Personne ne viendra le “chercher”. Il n’y aura qu’un seul fusible, Benalla, que la bande à Macron a envoyé à la télévision tenir un discours écrit à l’avance après opération de relooking.
On pourrait ajouter que, outre le fait qu’ils ne peuvent rien ou presque, les opposants politiques à Macron ont été réduits à une semi impuissance par l’opération qui a porté Macron au pouvoir. Aucun dirigeant politique aujourd’hui n’est en mesure d’incarner une altternance à Macron. Les motions de censure présentées à l’Assemblée Nationale étaient condamnées à l’échec et ne pouvaient être que des gestes vains. Les commissions d’enquête ne mèneront à rien.
La présidence Macron va donc continuer. Macron espérera que les Français oublieront, et je ne serai pas surpris s’ils oublient. Je ne serai pas même surpris si Macron veut être réélu et l’emporte en 2022.
Il lui suffira pour cela de compter sur ceux qui l’ont porté au pouvoir, qui ne l’abandonneront que s’il les abandonne, ce qui ne sera pas le cas, sauf immense surprise.
En ayant recouru à un coup de semonce, certains commanditaires de Macron l’ont rappelé à l’ordre. Macron a reçu le message et n’oubliera vraisemblablement plus qui l’a fait roi et pourquoi.
Des policiers, des gendarmes, des gens encore attachés à la droiture et à l’honneur grinceront des dents mais il verront qu’ils doivent obéir et se taire.
Une large part de la population française pourra être désenchantée et très morose. C’est déjà le cas et cela va sans doute s’accentuer. Cela ne changera rien.
Il y aura des émeutes, des zones de non droit plus grandes, de la pauvreté, du chomage, de la stagnation économique, cela ne changera rien non plus, non.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Ceux qui liront encore les journaux français liront des articles soviétiformes disant que tout va de mieux en mieux. C’est des articles de ce genre qu’écrivent déjà quelques chroniqueurs rémunérés pour cirer les chaussures de Macron et qui, sans aucun doute, se fournissent en cirage à l’Elysée, Certains, tels Nicolas Baverez, furent honorables autrefois et se sont prétendus “libéraux”.
Ceux qui renoncent à lire les journaux français éviteront au moins de s’injecter du poison dans les neurones.
Jusqu’à quand cela va-t-il durer ? Je n’en ai aucune idée.
Mais j’ai le sentiment que le peuple francais vieillit et qu’un peuple qui vieillit ne fait pas de révolution, et a plutot tendance à se résigner.
J’ai le sentiment aussi que le lavage de cerveau et le cirage fourni à l‘Elysee fonctionnent assez bien.
J’aimerais me tromper. J’attends qu’on me montre que je me trompe.
© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La France est en guerre avec Israël. Par Guy Millière...

Peut-on le dire ? La France est en guerre contre Israël. La guerre qu’elle livre n’est pas une guerre militaire directe. L’Armée frança...