mardi 10 juillet 2018

Si je t’oublie, Jérusalem… PUBLIÉ PAR JOËLLE DE PARIS...


Si je t’oublie, Jérusalem – (Psaume 137 du Prophète Jérémie après l’exil à Babylone en 586 av. J.-C.)

Mes parents ont entendu à la radio en 1947 le vote de l’ONU de la renaissance d’un état juif en Israël et moi je suis née entre 1948 et 1967 à une époque où, pour la première fois depuis le XVème siècle av. J.-C., il n’y avait plus de Juifs dans la Vieille Ville de Jérusalem, chassés par les Jordaniens.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est le frère ennemi Esaü qui donne à Jacob, le Juif sans terre, le nom Israël, c’est à dire qui reconnaît à Israël le droit d’exister en tant que nation sur sa terre.
Ce sont les nations chrétiennes menées par les USA et l’URSS qui ont voté à l’ONU la restauration d’une nation juive sur la terre d’Israël le 29 novembre 1947
Ce sont les USA, symbole de l’Occident, qui viennent de reconnaître Jérusalem comme capitale du peuple juif, après que la Russie a reconnu Jérusalem Ouest comme capitale d’Israël en 2017.
Evidemment, tant que le Messie n’est pas arrivé, il faut rester prudent et ne pas faire comme les juifs français qui se croyaient à l’aube des temps messianiques en 1936 parce que le Premier ministre était juif et se sont retrouvés six ans plus tard avec une étoile jaune.
Un seul des fils de Jacob, un seul des 12 fondateurs des 12 tribus d’Israël est né en Israël, à Jérusalem, sur le territoire de Yehuda, la Judée : c’est Benjamin qui est né à Bethléem, à 5min de voiture de Jérusalem : Benjamin est notre lien avec la terre d’Israël.
Tous ses frères sont nés lors de l’exil de leur père Jacob, comme la plupart des Juifs depuis 2500 ans, ce qui nous permet de supporter l’exil et crée notre lien avec les 70 Nations (c’est ainsi que les Juifs appellent les autres peuples) : ainsi, un Juif né en France porte en lui l’identité de la France qu’il va apporter en Israël s’il fait son Alya.
Jérusalem, bien que n’appartenant en propre à aucune tribu, se trouve sur le territoire de la tribu de Yehuda, la Judée, la tribu de la dynastie du roi David et du Messie, mais le “Saint des Saints” du Temple est construit sur le territoire de Benjamin, la tribu de Saul, premier roi d’Israël.
Nos maîtres rapportent que les temps messianiques se dérouleront probablement en deux phases :
  1. d’abord la période du Messie fils de Joseph (fils de Jacob), qui a commencé il y a deux ou trois siècles et qui représente la reconstruction physique du peuple juif sur sa terre,
  2. Puis celle du Messie fils de David de la tribu de Yéhuda, (frère de Joseph), qui représente la construction spirituelle du peuple juif.
Joseph, Juif devenu Premier ministre de Pharaon grâce à son génie de l’agriculture, fait le lien entre le judaïsme et les Nations. Il symbolise aussi la prise de possession de la terre d’Israël par des Juifs génies de l’agriculture et peu portés sur la spiritualité, les anarchistes fondateurs des kibboutz d’il y a 100 ans.

Kibbutz Ein Harod, 1936 (Source : Polaris/Eyevine via guardian.co.uk)

Quant à son frère Yehuda, il est plus isolé dans sa spiritualité, comme les Juifs très religieux.
Le Rav Dinovisz estime que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale juive marque la fin de la période du Messie fils de Joseph et le début de la période du Messie fils de David.

Pour le judaïsme, Jérusalem est le lieu le plus saint d’Israël et du monde

Et à l’intérieur de Jérusalem, le lieu le plus saint est le Mont du Temple, et à l’intérieur du Temple, le lieu le plus saint est le “Saint des Saints”, l’endroit où seul le Grand Prêtre (l’homme le plus saint du peuple juif) avait le droit d’entrer uniquement le jour de Kippour (le jour le plus saint de l’année juive).

maquette du 2ème Temple

  • Depuis des milliers d’années, les prières juives en provenance du monde entier sont dirigées vers le Mont du Temple car la présence divine s’y trouve toujours.
  • Voici par exemple un extrait de
    -la prière après avoir mangé du pain : “Reconstruis Jérusalem la ville sainte rapidement de nos jours. Béni sois-Tu, Éternel, qui, dans sa miséricorde, reconstruit Jérusalem. Amen.”
    -la prière après avoir mangé des pâtisseries : “Aie pitié, Eternel notre D.ieu, de nous, d’Israël ton peuple, de Jérusalem ta ville, du mont Sion, demeure de ta gloire, de ton autel, de ton sanctuaire et construis Jérusalem, ville sainte, promptement, de nos jours ; fais-nous y monter et réjouis-nous de sa construction.”
  • Pas moins de 4 jeûnes dans l’année juive commémorent la perte de Jérusalem et du Temple :
    – le jeûne du 10 Tévet rappelle le début en – 425 du siège de Jérusalem et du premier Temple,
    – le jeûne du 17 Tamouz rappelle la première brèche dans la muraille de Jérusalem en 69,
    – le jeûne de Guedalia rappelle le meurtre de Ghedalia, dernier gouverneur juif de Judée en – 422, après la destruction de Jérusalem                             – le jeûne du 9 Av rappelle la destruction des deux Temples, le début d’un exil de 2000 ans et l’espoir de la reconstruction du Temple,
  • A tous les mariages juifs, le marié casse un verre en souvenir de la destruction du Temple
  • Tous les ans, le Séder de Pessah se termine sur la phrase “L’an prochain à Jérusalem”
  • A l’époque du Temple, les chefs de famille des tribus d’Israël devaient se rassembler à Jérusalem trois fois par an; aujourd’hui il n’y a plus de filiation par tribu à part pour les Levi mais après 2000 ans d’exil, la moitié des Juifs venus des quatre coins du monde, sans distinction de couleur de peau, se retrouvent en Israël pour recréer la nation juive.

Le seul vestige du Temple, le Kotel Hamaharavi (“Mur Occidental”)

Pendant longtemps appelé Mur des Lamentations car les Juifs venaient y prier et pleurer leur Temple et leur souveraineté perdue, le Mur est situé tout près du Saint des Saints.
Ce n’était pas un lieu de prière avant la destruction du Temple car ce n’était qu’un mur extérieur.

Les maîtres du Talmud ont pris le risque de prédire que le Mur ne serait jamais détruit, alors que Jérusalem a été détruite une dizaine de fois, et effectivement pendant deux millénaires nous avons cru que la persistance de ce Mur annoncerait notre retour à Sion, c’est ce qu’on appelle le sionisme.

Que représente dans le judaïsme Jérusalem pour les autres peuples, les 70 Nations ?

  • Adam, l’ancêtre de toute l’humanité (les 70 Nations et Israël) a été créé avec la terre du Mont du Temple,
  • Le roi Salomon, qui y a fait construire le Temple, demande à D.ieu d’y accueillir aussi les non-juifs :
    Prophètes – נביאים – Rois 1 – מלכים א – Ch. 8 –
    41 Je t’implore aussi pour l’étranger qui ne fait pas partie de ton peuple Israël et qui viendrait de loin pour honorer ton nom. 42 Car ils entendront parler de ton grand nom, de ta main puissante et de ton bras étendu, et ils viendront prier dans cette maison;
  • Lors de la fête de Soukot, fête de pèlerinage au Temple, 70 taureaux étaient sacrifiés au Temple pour le bénéfice des 70 Nations.
  • Et à la fin des temps :
    Prophètes – נביאים – Isaïe – ישעיהו – Ch. 2 –
    1 Révélation que reçut Isaïe, fils d’Amoç, sur Juda et Jérusalem : 2 Il arrivera, à la fin des temps, que la montagne de la maison du Seigneur sera affermie sur la cime des montagnes et se dressera au-dessus des collines, et toutes les nations y afflueront.

L’humanité sent que Jérusalem lui appartient aussi

  • Des cartes anciennes représentent Jérusalem comme l’épicentre de l’Asie, de l’Europe et de l’Afrique,

Heinrich Bunting  1581

  • En 1947, l’ONU a essayé d’en faire une ville internationale, ce qui est politiquement irréaliste

  • Après avoir été sous souveraineté juive du 15ème au 5ème siècle av. J.-C., la Judée a été occupée par quasiment tout le monde : Babyloniens, Perses, Grecs, Romains, Byzantins, Arabes, Francs, même les Mongols, Égyptiens, Turcs, Français, Anglais et enfin Jordaniens… mais aucun de ces occupants n’en n’a fait une capitale sauf les chrétiens pendant les Croisades (le christianisme né à Jérusalem a toujours préféré Rome mais estimait jusqu’à récemment que la Terre sainte et ses lieux saints n’appartiennent qu’au christianisme, “le vrai Israël”)
  • Les musulmans ont possédé Jérusalem quasiment sans interruption de 634 à 1917 mais n’en ont jamais fait une capitale, Mahomet ayant même interdit en 624 de prier en direction de Jérusalem, ville que le Coran ne mentionne même pas, et pourtant ils la revendiquent depuis qu’elle est sous puissance juive, avec l’appui de l’Occident, qui préfère visiblement que ce soit les musulmans qui l’aient plutôt que les Juifs…

Le monde a un problème avec une présence juive à Jérusalem

  • les Babyloniens ont déporté  en – 587 une partie des Juifs à Babylone puis détruit le Temple et brûlé Jérusalem,
  • les Samaritains refusaient que les Juifs reviennent de l’exil de Babylone en -459 et réclamaient la destruction du Temple en -312,
  • sous domination grecque, le Temple est profané en -167,
  • les Romains ont entièrement détruit Jérusalem en 135 et y ont construit une ville dédiée à Jupiter et interdite aux Juifs sous peine de mort,
  • depuis 1948, les Nations n’ont même pas accepté ne serait-ce que Jérusalem-Ouest comme capitale juive,
  • les Jordaniens ont chassé les Juifs de la Vieille Ville de Jérusalem de 1948 à 1967 et détruit et profané presque toutes les synagogues et lieux d’étude qui s’y trouvaient,

Soldat jordanien sur les ruines de la Hourva

  • Les Jordaniens (et non les Palestiniens), qui gèrent depuis 1967 le Mont du Temple (cadeau de Moshé Dayan) jettent aux ordures les vestiges juifs et interdisent aux Juifs d’y prier : on peut massacrer sans problème des centaines de milliers de Syriens mais si des Juifs remuent les lèvres sur le Mont du Temple, le monde est en ébullition ! Comble du paradoxe, les Juifs n’ont pas le droit de prier à l’endroit le plus juif du monde alors qu’ils ont le droit de prier en Iran !
  • Le Conseil Exécutif de l’UNESCO a nié tout lien entre les juifs et le Mont du Temple par une résolution d’avril 2016 adoptée par 33 pays dont la France,
  • un enfant américain né à Jérusalem n’est pas considéré comme né en Israël.

Le christianisme et l’islam, religions issues du judaïsme, dominent encore actuellement les deux points clés de Jérusalem

  •  Sur le Mont du Temple, le mont Moriah, qui représente la puissance spirituelled’Israël avec les Cohanim, les prêtres du Temple, les musulmans ont construit deux mosquées au VIIème et VIIIème siècle,
  •  sur le mont Sion où se trouve la tombe du roi David et d’autres rois d’Israël, qui représente donc la puissance politique d’Israël, les chrétiens ont construit une abbaye : curieusement, la foi chrétienne est profondément inspirée par les psaumes de David qui était pourtant roi, guerrier, mari, père, amant et quasi assassin , bref pas du tout le profil d’un saint chrétien…
Ce qui est paradoxal, c’est que le lieu de la puissance politique d’Israël est occupé par le christianisme alors que Jésus disait “Ma royauté n’est pas de ce monde” et que le lieu de la puissance spirituelle d’Israël est occupé par l’islam dont l’ayatollah Khomeiny disait “L’islam est politique ou n’est rien”
Ce qui n’est pas naturel ne peut pas durer… mais rassurez-vous, on parle de symboles, aucun gouvernement israélien n’a voulu détruire ces édifices.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Joëlle de Paris pour Dreuz.info.
Sources :
  • https://youtu.be/MeDFVqB9dYs :Rav dinovitz pourim 2018
  • http://www.espacetorah.com/video_type/a-56/ : rav Sadin TRUMP OU LE RETOUR DE LA VÉRITÉ
  • http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=899&mode=print : JÉRUSALEM, L’ŒIL DE L’UNIVERS
  • Cours du Rabbin Michaël Azoulay du 11 décembre 2017
  • https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/2192102/jewish/Deux-Machiah.htm#footnoteRef7a2192102
  • https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/2444318/jewish/Traduction-franaise.htm
  • http://manitou.over-blog.com/article-jerusalem-dans-la-pensee-du-rav-kook-120403842.html
  • http://fr.timesofisrael.com/cour-supreme-us-un-americain-qui-nait-a-jerusalem-ne-nait-pas-en-israel/
  • http://www.universtorah.com/dossiers/divers/la-reconstruction-de-la-hourva_1184.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

20 astuces naturelles pour réutiliser mes déchets...

Coquille d'oeuf, écorce de citron, épluchures de pomme de terre...Ne jetez pas ces éléments organiques car ils possèdent bien des v...