mercredi 4 juillet 2018

Le procès en Israël de l’employé du consulat français accusé de trafic d’armes, a été ajourné...


Romain Franck, employé français du consulat de Jérusalem, est accusé, avec plusieurs suspects palestiniens d’avoir fourni en contrebande via une voiture officielle du consulat français des armes à des Palestiniens (environ 70 pistolets et deux fusils automatiques) de la bande de Gaza vers la Judée-Samarie.

Romain Franck, un citoyen français de 24 ans, chauffeur du consulat français à Jérusalem est accusé, en compagnie de plusieurs suspects palestiniens d’appartenir à un réseau de trafic d’armes entre Gaza et la Judée Samarie. Romain Franck aurait profité des contrôles de sécurité réduits pour les véhicules consulaires pour transporter les armes hors de la bande de Gaza vers la Judée Samarie. Il comparaissait aujourd’hui  devant  le tribunal de Beer Sheva mais son procès a été ajourné au 16 septembre prochain, son avocat ayant demandé une traduction officielle en français de l’acte d’accusation et plus de temps pour préparer sa défense.
L’affaire est embarrassante pour la diplomatie française en Israël car Romain Franck, agent du consulat général de France à Jérusalem a procédé à au moins cinq trajets entre les deux territoires palestiniens. Arrêté il y a plusieurs mois, il a effectué le transfert d’armes par le passage d’Erez, sans être inquiété car exempté de sécurité accordée au véhicule consulaire.
Muwafaq Al-Ajlouni, un palestinien suspecté lui aussi du même trafic d’armes était également aux côtés de Romain Franck lors du procès mais a  pu, pour sa part, bénéficier d’un traducteur de l’hébreu à l’arabe alors qu’aucun traducteur français n’était présent.
Tel-Avivre –

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La plus grande menace pour Israël serait un énorme séisme....

Après la série de secousses dans le nord d’Israël au début du mois de juillet, les experts lancent un avertissement: le pays néglige la...