mercredi 18 avril 2018

Tsahal et Iran : les mots qui mènent au choc frontal ©


Un communiqué inhabituel de Tsahal, mardi 17 avril, a divulgué des détails sur les bases de drones de l’Iran en Syrie et donné les noms de leurs commandants, alors que les menaces échangées entre les deux camps montent en décibels.
Ces révélations et leur tonalité marquent un contraste saisissant avec le silence étrange du gouvernement israélien et des chefs de la sécurité, et leur acquiescement passif à l’accumulation constante de ses atouts militaires en Syrie, au cours de ces deux dernières années.
L’information qui est à présent dévoilée atteste de la conviction croissante parmi les dirigeants stratégiques d’Israël, que les Gardiens de la Révolution Iranienne (CGRI) sontsur lepoint de mener une opération militaires en représailles contre l’attaque aérienne d’Israël contre la base T-4 syrienne, qui a causé la mort d’au moins huit officiers de l’aérospatiale du CGRI, dont le colonel Mehdi Deghan Yazdeli. Tsahal élève finalement, le niveau de la menace de façon à préparer le public israélien pour ce qui ressemble à présent comme une confrontation militaire inévitable avec l’Iran.
Une fuite en direction du New York Time et des médias israéliens, lundi, a défini,de façon inexacte, la frappe contre T-4 comme la première attaque contre des commandants iraniens vivants. En fait, les forces aériennes israéliennes ont déjà frappé un groupe de commandants iraniens en visite secrète à Quneitra,juste en face de la frontière israélienne du Golan, le 18 janvier 2015, tuant deux généraux iraniens, Mohammad Ali Allah Dadi and Abu Ali al-Tabtabani. L’année suivante, le 26 juillet, une attaque israélienne à la roquette  a visé et manqué un autre visiteur secret  à Quneitra : le Général iranien Mohammad-Reza Naghdi.
Jusqu’à présent , DEBKAfile est en mesure d’annoncer que :
  • Le chef des Brigades Al Quds,Qassem Soleimani dirige les préparatifs en vue d’une première offensive iranienne directe contre Israël, et pas par le biais de supplétifs. Soleimani est le commandant global de tous les fronts iraniens au Moyen-Orient.
  • Les unités des forces aériennes iraniennes s’équipent en prévision de l’attaque.
  • Des avions-cargo militaires Illiouchin-76, maquillés sous l’allure de vols commerciaux d’Iranian Simorgh Air et Pouya Air, transportent du matériel militaire lourd en Syrie.
  • La flotte aérienne des gardiens de la révolution est répartie sur quatre bases syriennes à l’extérieur d’Alep, près de Saiqal, Damas et sur la base T-4 près de Homs.
  • Adaptation : Marc Brzustowski

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La France est en guerre avec Israël. Par Guy Millière...

Peut-on le dire ? La France est en guerre contre Israël. La guerre qu’elle livre n’est pas une guerre militaire directe. L’Armée frança...