vendredi 30 mars 2018

Le chiite libanais Mohammed Ali Al-Husseini appelle à retirer la citoyenneté de Nasrallah....


Le 13 mars 2018, le cheikh chiite libanais Mohammed Ali Al-Husseini a appelé l’Etat libanais à révoquer la nationalité du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui aurait affirmé dans un « lapsus » que la Jurisprudence (religieuse) passait avant la constitution libanaise. Selon Al-Husseini, cette déclaration constitue un cas de « collaboration manifeste entre un Libanais et un pays étranger ».
L’information, diffusée par le site iranien Farda News plus tôt dans la journée, a suscité un débat houleux au Liban et été démentie par le bureau des médias du Hezbollah. Cheikh Al-Husseini, président du Conseil islamique arabe au Liban, réputé pour son opposition au Hezbollah, a accusé l’Iran d’avoir créé ce mouvement de « mercenaires », mettant ainsi en danger toute la communauté chiite. Les déclarations de cheikh Al-Husseini ont été diffusées par la chaîne Al-Arabiya. Extraits :
Mohammed Ali Al-Husseini : Ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays – et je l’ai dit dans plus d’un millier d’entretiens et de déclarations – c’est que l’Iran perse s’efforce véritablement de briser notre nation arabe en mille morceaux. L’Iran veut diviser et infiltrer notre nation. L’Iran attend notre nation au tournant. A travers ses lapsus, Nasrallah a révélé aujourd’hui ce que cache le régime iranien avec ses [méthodes] de dissimulation politique. Ces déclarations ont porté atteinte à l’État, à la constitution et à la loi libanaise. Elles constituent un cas de collaboration manifeste entre un Libanais et un pays étranger. Par conséquent, pour suivre l’exemple de Bahreïn, qui a pris la mesure adéquate en retirant la citoyenneté des collaborateurs de l’Iran, occupés à ternir l’image de Bahreïn, j’appelle l’État libanais à retirer la citoyenneté de Hassan Nasrallah. […]
Nous avons commencé à avoir un problème au Liban lorsque l’Iran a créé le Hezbollah pour en faire [une organisation] de mercenaires combattant ici et là au Liban, menaçant les Emirats arabes unis, le Koweït et le Yémen, frappant en Arabie saoudite, et ainsi de suite. En effet, la communauté chiite est en danger aujourd’hui en raison des agissements de l’Iran et à cause des disciples de Nasrallah. […]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gap: la publicité à la fillette voilée piétine les principes républicains parAurélien Marq.....

Dans une publicité pour sa gamme « kids », la marque de vêtements Gap montre une petite fille vêtue d’un voile. Or, un voile islamique ...