mercredi 8 novembre 2017

L'ARABIE SAOUDITE HAUSSE LE TON ENVERS LE LIBAN ET L'IRAN ....


Après la démission du Premier ministre libanais Saad Al-Hariri et le tir d’un missile balistique (télécommandé par Téhéran) depuis le Yémen en direction de Riyad, l’Arabie saoudite hausse sérieusement le ton envers le Liban et le Hezbollah. Le ministre saoudien en charge du Golfe persique a été très clair: « L’agressivité de la part du parti satanique au Liban sera considérée comme une déclaration de guerre du Liban tout entier contre l’Arabie saoudite. Et c’est le gouvernement libanais qui sera tenu pour responsable du déclenchement de cette guerre ». On est loin des torrents de dollars et de l’armement fournis il y a quelques années par Riyad au pays du Cèdre pour tenter de l’extraire des griffes de l’axe chiite.

Le ministre a appelé (vainement) le gouvernement libanais à se démarquer de l’action du Hezbollah, responsable selon lui du tir du missile en direction de Riyad et qui a été a abattu par un missile de la DCA saoudienne.

De son côté, le ministre iranien des Affaires étrangères Muhamad Jawad Zarif a accusé « l’agressivité saoudienne au Moyen-Orient et au Yémen en particulier » d’être la cause du tir de ce missile. Avec toupet, il a dénoncé « l’intervention agressive, provocatrice et destructrice de l’Arabie saoudite dans la région »!

Lors de sa démission depuis Riyad où il effectuait une visite, l’ex-Premier ministre libanais accusait nommément l’Iran de s’emparer du Liban par l’intermédiaire du Hezbollah.


http://www.lphinfo.com/larabie-saoudite-hausse-envers-liban-liran/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+quotidienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Turquie : crise de doutes pour Erdogan.....

Le chef de l’Etat, homme fort du pays depuis quinze ans, se voit pour la première fois menacé lors des élections générales anticipées q...