mercredi 2 août 2017

Un groupe juif irlandais défend un journaliste viré pour « antisémitisme »


Une importante organisation juive d’Irlande est venue défendre un journaliste qui a été viré pour avoir écrit ce qui a été perçu comme une rhétorique antisémite dans un récent article sur les inégalités de salaires entre hommes et femmes.

Le Sunday Times a viré Kevin Myers après qu’il a suggéré que les présentatrices femmes Vanessa feltz et Claudia Winkleman savent négocier leurs hausses de salaire parce qu’elles sont juives.

Dans l’article incriminé et intitulé « Désolé mesdames – l’égalité salariale doit être gagnée », Myers a écrit : « les Juifs ne sont pas habituellement remarqués pour leur insistance à vendre leurs talents au prix le plus bas possible ».
L’article a été rapidement retiré du site internet du Sunday Times, et le journal a publié une excuse pour son « erreur de jugement » à laisser l’article être publié.
Dans des articles relatifs à la polémique, des médias britanniques ont noté que dans un article de 2009 pour le journal Irish Independent, Myers avait écrit : « Il n’y a pas eu d’holocauste (ou d’Holocauste, comme insiste mon programme informatique) et six millions de Juifs n’ont pas été tués par le Troisième Reich. Mes deux déclarations sont des vérités irréfutables ».
Mais lundi, le Conseil Représentatif Juif d’Irlande a déclaré que qualifier Myers d’antisémite ou de négationniste était « une déformation absolue des faits ».
« Plus que n’importe quel journaliste irlandais, il a écrit des articles sur les détails de l’Holocauste pendant les trente dernières années et tous ces éléments n’auraient autrement pas été connus par une partie importante du public irlandais », a déclaré le président du Conseil Maurice Cohen dans un communiqué, selon The Irish Times.
Cohen a insisté que Myers n’était pas antisémite, mais avec son « style grincheux et particulier » il « s’est pris les pieds par inadvertance dans une rhétorique antisémite ».
Alors qu’il a qualifié la remarque de « réelle erreur de jugement » et a critiqué Myers pour ne pas avoir pris en compte le fait que cela pourrait causer « des préoccupations et de la colère », Cohen a fustigé les médias pour leur couverture « trompeuse » de l’incident.
« Les réponses inconsidérées de la part de ceux qui se trouvent en dehors de l’Irlande semblent s’intéresser très peu aux faits et font circuler (avec certaines agences de presse) des mensonges sur ses précédents articles sans vérification, a écrit Cohen. Cela a été exacerbé par un gros titre totalement trompeur qui a été envoyé dans le monde entier et qui n’est pas représentatif de l’article auquel il se réfère ».
Cohen a continué à défendre Myers contre les accusations de déni de l’Holocauste découlant de sa colonne controversée de 2009 intitulée : « Je suis un négationniste de l’holocauste, mais je croyais aussi que Hitler avait prévu l’extermination du peuple juif ».
Il a ajouté que Myers dans cette colonne se disputait contre l’utilisation du mot « Holocauste » pour décrire le génocide des juifs européens dans l’Allemagne nazie, parce que, selon Myers, le terme se réfère à des corps brûlés, et de nombreux Juifs ont été abattus et non tués dans des chambres à gaz.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...