dimanche 30 juillet 2017

Vifs échanges entre Avigdor Lieberman et Miri Regev.....


Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman n’a pas aimé les critiques émises par la ministre Miri Regev et le député David Bittan envers le Shin Bet. Ces derniers avaient fait comprendre que le Shin Bet avait commis une grossière erreur de calcul en recommandant au Premier ministre de faire retirer les portiques de sécurité aux entrées du Mont du Temple. Ils avaient même fait entendre que le Shin Bet recherchait l’apaisement à tout prix quitte à donner aux Musulmans le sentiment d’une capitulation israélienne.
Le ministre de la Défense a qualifé ces propos de « malheureux » et a exigé des excuses de Miri Regev et de David Bittan. « Le Shin Bet travaille jour et nuit et déjoue de très nombreux attentats » a voulu rappeler Avigdor Lieberman, qui accuse Miri Regev et David Bittan de préparer leurs primaires du Likoud sur le dos de la sécurité d’Israël.
Miri Regev n’a pas été en reste. Refusant de présenter de quelconques excuses, elle a indiqué que le Shin Bet, comme toute institution, n’est pas immmune contre des critiques, même s’il fournit un travail de très grande qualité, preuve en est, il s’est souvent trompé dans ses évaluations.
Puis, elle a égratigné le ministre de la Défense, estimant que ce serait plutôt à lui de présenter des excuses à la population israélienne du fait que le chef du Hamas, Ismaïl Hanyeh soit encore vivant et qu’il continue à inciter depuis Gaza. La ministre rappelle les propos catégoriques d’Avigdor Lieberman lorsqu’il était encore sur les bancs de l’opposition: « Vous pouvez me prendre au mot et m’enregistrer. Si j’étais ministre de la Défense, je donnerais 48 heures à Ismaïl Hanyeh: ou vous rendez les dépouilles des deux soldats ou vous êtes mort. Il n’y a pas d’autre alternative… »!
Photo Ohad Zvigenberg / Flash 90

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...