dimanche 16 juillet 2017

Tirs de mortiers contre des civils dans les territoires occupés du Val-d’Oise.....



  • A Fosse, dans la nuit de jeudi à vendredi 14 juillet peu après 1 heure du matin, des tirs de mortiers ont ciblé les bâtiments où logent des civils, notamment des familles de gendarmes.
  • Dans la soirée du 13 juillet, les gendarmes ont été confrontés à un groupe d’une quarantaine de personnes, pour certaines munis de bâtons ou de barres de fer, dans le quartier du Plateau. Les gendarmes doivent leur vie à l’arrivée de gendarmes mobiles, de pelotons de surveillance et l’intervention par l’hélicoptère de la gendarmerie.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
  • Toujours le 13 juillet au soir, le commissariat de Jouy-le-Moutier a été visé.
  • D’autres incidents se sont produits à Garges, à Sarcelles, à Goussainville et à Argenteuil.
Grâce aux renforts, « Il n’y a pas eu d’affrontement direct, il n’y a pas eu de blessé », a indiqué vendredi la préfecture du Val-d’Oise, citée par le Parisien (leparisien.fr/fosses-la-caserne-de-gendarmerie-prise-pour-cible).
Un grand nombre de voitures ont été brûlées, et des feux de poubelles ont été allumés un peu partout.
21 militants dont on ne sait à quelles organisations ils appartiennent ont été interpellés.
La police nationale a été mobilisée pour assurer un calme relatif dans le secteur urbain occupé du Val-d’Oise.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.
Pendant la fête du 14 juillet, où les tensions entre les deux camps dégénèrent en émeutes et violences, la gendarmerie et la police du Val-d’Oise ont déployé « un très gros dispositif, solide et dense », a déclaré le colonel Thomas, constitué de 290 gendarmes et 30 gendarmes mobiles, auquel s’ajoute, selon la préfecture, « plus de 650 policiers et gendarmes, 370 sapeurs-pompiers pour garantir la sécurité et l’ordre public sur tout le département. »
Alors que le ministère des Affaires étrangères français a publié le communiqué suivant, vendredi suite à l’attentat commis par trois terroristes à Jérusalem, c’est à l’attention des leaders des territoires occupés du Val-d’Oise qu’il s’applique à la perfection :
Le recours à la violence, sous toutes ses formes, est inacceptable et va à l’encontre de la recherche de la paix. Dans un contexte d’accroissement des tensions notamment dans la partie occupée [remplacer Jérusalem par Val d’Oise], la France appelle l’ensemble des parties à s’abstenir de tout acte ou déclaration de nature à aggraver ces tensions. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un atelier de fabrication de shofars vend des cornes aux Juifs d’ici et d’ailleurs...

CIVAT YOAV, Plateau du Golan (JTA) – Shimon Keinan a une entreprise à faire tourner. Il n’a pas le temps d’enseigner à ses clients comm...