mercredi 19 juillet 2017

Moshe Yaalon: Israël détruira complètement le Liban si la guerre éclate.....


L'ancien ministre de la Défense, Moshe Ya'alon, a déclaré dimanche à un site de nouvelles de l'Arabie saoudite que les décisions du Liban ne sont pas prises par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, mais par le Premier ministre iranien Ali Khamenei.
Selon un article publié sur l'ancien ministre par le quotidien arabe Elaph de Londres, le mandat de Ya'alon en tant que ministre de la Défense a pris fin à cause du «scandale des sous-marins» dans lequel Israël a acheté des sous-marins d'Allemagne.
"Il n'y a pas de pays comme le Liban", a déclaré Ya'alon. "Toutes les décisions sont prises par l'Iran, pas par le Premier ministre libanais Saad Hariri ou par le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah".
"Si Khamenei veut une guerre, alors le Liban entrera en guerre, et tous les citoyens libanais souffriront, car nous allons détruire toute leur infrastructure".
En ce qui concerne la guerre civile syrienne et son débordement vers Israël, il a déclaré: "Israël a des limites". Il a également nié qu'Israël avait aidé Jabhat al-Nusra ou tout autre groupe djihadiste.
Si Khamenei veut une guerre, alors le Liban entrera en guerre
Si Khamenei veut une guerre, alors le Liban entrera en guerre
Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman (Yisrael Beytenu), a déclaré à la fin du mois de juin: «Je souhaite mettre en garde le régime syrien qui encourage le Hezbollah et les Iraniens à agir contre Israël. Ils ne peuvent continuer à fournir des armes au Hezbollah. Nous n'hésiterons pas à agir si nous y sommes forcés ».
"Les relations d'Israël avec les États du Golfe", souligne Ya'alon, "sont fondées sur des intérêts communs, et l'exposition d'un partenariat est une décision qui doit être prise par les pays concernés".
Il a également déclaré qu'il n'y avait «aucune option durable pour un accord avec les Palestiniens à ce stade. Cependant, nous pouvons travailler ensemble sur l'économie et la situation sécuritaire tout en renforçant le siège sur le Hamas».
"Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, évite de prendre des responsabilités", a expliqué Ya'alon. "Il est déçu tant par les Saoudiens que par les Égyptiens".
La semaine dernière, le haut responsable du Hezbollah Hashem Safieddine a promis que le Hezbollah "surprendrait Israël" dans tout conflit futur et a déclaré que l'évaluation israélienne des armements du Hezbollah était très inexacte, malgré les rapports sur l'arsenal de l'organisation libanaise.
En réponse, Liberman a déclaré: «Nous prenons tout cela au sérieux. Nous sommes au courant des rapports et nous ferons ce qu'il faut. C'est un phénomène important et nous ne pouvons pas l'ignorer. Les armes précises comme ces missiles constituent un défi. Par rapport aux guerres passées, ils atteindront le territoire israélien en profondeur. "
Source : Arutz 7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire