vendredi 21 juillet 2017

Mont du Temple : Le chef du Hamas appelle le monde musulman à ‘passer à l’action’....


 Le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, a fustigé le monde musulman vendredi dans un discours prononcé à Gaza, mettant en cause son inaction au cours de la semaine qui vient de s’écouler, suite à la mise en oeuvre de nouvelles mesures de sécurité israéliennes au mont du Temple, à Jérusalem.

Cette sécurité renforcée, notamment à l’aide de détecteurs de métaux et de caméras posés à l’entrée du lieu saint, a été mise en place la semaine dernière suite à un attentat terroriste meurtrier au cours duquel trois Arabes israéliens ont émergé du complexe et ont tué deux agents de la police israélienne avec des armes à feu, qu’ils avaient auparavant dissimulées sur le site.

Les Palestiniens ont depuis fait part de leur désaccord en affrontant la police quotidiennement depuis l’attaque du 14 juillet, à proximité du mont du Temple et à Jérusalem-Est.
Les chefs religieux musulmans ont donné pour instruction aux fidèles désireux de prier de refuser de passer à travers les détecteurs de métaux posés à l’entrée du mont du Temple.
Seuls quelques Palestiniens ont accepté de se conformer aux contrôles de sécurité et sont entrés sur le site vendredi, des milliers d’autres priant ou protestant à divers endroits de la ville.
« Où es-tu, nation d’un milliard, alors que la prière est interdite à la mosquée Al-Aqsa ? Où sont tous les sommets arabes alors que la mosquée est souillée par les colons ? » a-t-il demandé. Les Palestiniens se réfèrent souvent aux Israéliens comme étant des « colons ».
Haniyeh a demandé une action urgente « pour faire face à l’agression et au terrorisme israéliens à Al-Aqsa », la mosquée située sur le mont du Temple qui accueille également le sanctuaire du Dôme du Rocher et qui est considérée comme le troisième lieu le plus saint de l’islam après la Mecque et Médine.
Le mont du Temple, cet endroit où se dressaient les temples bibliques, est le site le plus saint aux yeux des Juifs.
« Je dis à l’ennemi sioniste qu’Al-Aqsa et Al-Quds [Jérusalem] sont des lignes rouges », a dit Haniyeh, ajoutant que la « politique de fermeture [israélienne] et la mise en oeuvre de mesures de sanction… ne passeront jamais ».
Haniyeh a organisé un rassemblement massif vendredi à Gaza contre le renforcement des mesures de sécurité d’Israël.
Le groupe terroriste basé à Gaza avait réclamé jeudi une « journée de colère » vendredi à Jérusalem. Les prières du vendredi rythment la journée la plus sainte de la semaine pour les Musulmans sur le mont du Temple.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aller de l’avant… par Avraham Azoulay...

Lors de cette fameuse réunion annuelle initiée par le ministère de l’Alya et de l’intégration, toutes et tous y étaient. La ministre So...