lundi 10 juillet 2017

LETTRE OUVERTE À EMMANUEL MACRON...


Monsieur le Président, 
J'ai pris connaissance de la déclaration conjointe de votre entrevue avec Mahmoud Abbas, et je constate avec tristesse que l'espoir d'un vent nouveau, emprunt de sincérité et de franchise que vous sembliez incarner, est retombé tel un soufflet et a fait place aux mêmes vieilles rengaines, aux mêmes poncifs depuis longtemps éculés, à la même rhétorique usée jusqu'à la corde...

J'ai appris aujourd'hui qu'il n'y a pas d'âge minimum à l'hypocrisie, à la peur d'être innovant, ni à celle de poser sur la table les vrais problèmes...

Alors je vais me permettre de remettre les choses à leurs places puisqu'il semblerait que vous n'en n'ayez ni la force, ni le courage...

Vous commencez votre allocution par une erreur de débutant en donnant à votre interlocuteur du "Monsieur le Président palestinien".

Mahmoud Abbas n'est pas le président de l'état de Palestine monsieur Macron, celui-ci n'existant juridiquement pas. Il est au plus président de l'Autorité Palestinienne, et encore, par défaut puisque son mandat est terminé depuis belle lurette...

Ensuite, vous vous permettez, comme vos prédécesseurs, non seulement d'attribuer toute la responsabilité des précédents échecs de résolutions de ce conflit à Israël en utilisant ce vieux prétexte que vous appelez "la colonisation" et dont vous savez très bien que tel n'est pas le terme approprié à la situation juridique de ce territoire, loin s'en faut, mais en plus, vous justifiez honteusement le terrorisme palestinien, lui accordez presque un blanc-seing !!!

Bien entendu, vous n'avez pas abordé le problème des fonds versés aux familles des tueurs palestiniens par votre ami Abbas, encore moins ses incitations à la haine formulées lors de ses discours en arabe, mais comme c'est une langue que vous ne comprenez pas...pour l'instant...
Non, vous avez préféré souligner je cite "son  engagement constant en faveur de la non-violence"...la bonne blague !!! 

Bravo Monsieur le Président, par votre action, en dépit de vos inutiles gesticulations afin de faire entendre votre voix, et alors que la France avait là une occasion unique de rompre avec cette politique rétrograde que même certains pays arabes ont abandonné, elle restera une fois de plus à la place qui est la sienne depuis des décennies : sur le bord du chemin diplomatique international...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le secret d’Adolf Jacob Hitler, Petit fils illégitime de la famille Rothschild ? Vidéo !

Sur cette fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, on peut clairement lire le deuxiè...