lundi 24 juillet 2017

Hanegbi : Les Palestiniens se dirigent vers une nouvelle « catastrophe »


Le ministre israélien de la Coopération régionale, Tzachi Hanegbi (Likud), a mis en garde samedi les Palestiniens sur le fait que leur violence continue les conduirait à une nouvelle « catastrophe », en utilisant le terme, « nakba », que les Palestiniens utilisent en référence à la création de l’état d’Israël.

Parlant à la Deuxième chaîne, le journaliste a demandé à Hanegbi s’il craignait que l’escalade de la violence au mont du Temple allait entraîner une nouvelle intifada.

« Nous ne nous dirigeons pas vers une troisième intifada, nous nous dirigeons vers une troisième nakba », a déclaré Hanegbi, en utilisant le terme arabe pour « catastrophe ».

« C’est ainsi que commence une nakba », a-t-il affirmé.

Certains Palestiniens voient la victoire d’Israël dans la Guerre des Six jours de 1967, où Israël a vaincu les armées arabes et a capturé Jérusalem-Est, la Cisjordanie, le plateau du Golan et la péninsule du Sinaï, comme une deuxième nakba.

En disant que les Palestiniens avaient le plus à perdre en encourageant un nouveau cycle de violence, Hanegbi, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a qualifié le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de « rien » qui conduisait son peuple à un désastre.

« Je prie qu’ils ne mettent pas une troisième nakba sur eux-mêmes », a-t-il dit. Mais, a-t-il averti, « c’est comme ça qu’une nouvelle nakba palestinienne commence : lorsque les ‘martyrs’ prennent l’initiative, et un homme comme Abou Mazen (Mahmoud Abbas), qui n’est rien, un homme qui ne peut pas gouverner, qui comprend que s’il ne s’associe pas à (le leader du groupe terroriste du Hamas, Ismail) Haniyeh, alors il ne compte pas, il continue donc avec le label du sang, du mensonge et l’incitation.

Abbas annonce un « gel des contacts » avec Israël et appelle le Hamas à se réconcilier avec le Fatah

« Abbas, a ajouté Hanegbi, sait bien que ceux qui ont tué les policiers israéliens sur le mont du Temple « lors de l’attaque du 14 juillet qui a déclenché l’escalade actuelle » le tueraient lui aussi et ses hommes. Voilà comment ça commence. »

L'adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l'adjudant Haiel Sitawe, à droite, les deux policiers morts dans l'attentat terroriste perpétré sur le mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017. (Crédit : Police israélienne) 
L’adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l’adjudant Haiel Sitawe, à droite, les deux policiers morts dans l’attentat terroriste perpétré sur le mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017. (Crédit : Police israélienne)

Hanegbi a prédit que si la violence palestinienne continue, « ils vont perdre le contrôle, toute la situation se déroulera sans contrôle, et le résultat final sera leur misère et une troisième nakba, que je ne leur souhaite pas ».

Interrogé pour savoir si Israël serait aussi touché par des souffrances considérables, Hanegbi a reconnu : « Nous souffrirons aussi, mais cela ne dépend pas de nous. Nous ne sommes pas en train de nous massacrer lors d’une célébration d’anniversaire à Halamish », a-t-il déclaré, faisant référence à l’attentat terroriste de vendredi soir dans l’implantation de Halamish dans laquelle un Palestinien a poignardé trois membres d’une famille israélienne à leur table de Shabbat.

« Nous ne nous tirons pas sur le mont du Temple ».

Alors qu’Israël essaye de contenir la violence, Hanegbi a déclaré qu’il pourrait « voir déjà les signes, comme nous l’avons vu dans le passé, qu’il n’y a pas de direction (au sein des Palestiniens), aucune force d’intelligence et de logique. Tout cela tombera en panne », a-t-il répété.

Interrogé de nouveau sur la question concernant le maintien en Israël des détecteurs de métaux au mont du Temple, en dépit des objections musulmanes, et tenu compte de la possibilité que la friction actuelle puisse devenir une guerre religieuse à grande échelle, Hanegbi a répondu : « C’est exactement ce qui s’est passé en 1948 et 1967 – L’illusion que ‘contre les Juifs, nous avons Allah. Il nous protégera. Et nous allons foncer la tête dans le mur, même si nous devons devenir des martyrs.’  »

Il a déclaré que l’opposition palestinienne et musulmane face aux détecteurs de métaux était une question tactique.


« Si l’autre partie ne comprend pas qu’il n’y aura pas de recul (par Israël), nous insisterons sur la sécurité de nos agents de police et de nos soldats et nous n’accepterons pas et nous ne capitulerons pas face au terrorisme. Et pour la violence et l’incitation, ils en paieront l’addition entière. Ils commencent déjà à la payer », a-t-il déclaré.

http://fr.timesofisrael.com/hanegbi-les-palestiniens-se-dirigent-vers-une-nouvelle-catastrophe/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une section du mur Occidental découverte 1 700 ans plus tard....

Une nouvelle partie du mur Occidental récemment mise au jour ainsi que les vestiges du premier bâtiment public romain découvert dans la...