lundi 10 juillet 2017

Halakhot sur le jour du 17 Tamouz.......


  • entete2
  •  Est-ce que l’on a le devoir de jeûner le 17 Tamouz ?
    Jeûner le 17 Tamouz
    Tout le monde (en bonne santé) a le devoir de jeûner le 17 Tamouz, cette année mardi 11 juillet 2017, et même si le jeune est repoussé au Dimanche, nulle personne ne peut s’autoriser de manger, sans problème de santé afin de s’associer à la peine de la destruction du temple.
    Après demain avec l’aide d’Hachem nous étudieront, les personnes qui sont totalement exemptées de jeûner le 17 Tamouz :
    Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh, Siman 550 Saïf 1, Rabbi Éliyahou Chapira z.t.l  dans Éliyahou Rabba 549 Ot 7 , Rabbi Israël Meïr Hacohen z.t.l. dans Biour Halakha Siman 550, Rabbi Haïm Hizkiyahou Médini z.t.l. dans Sdé Hémed Section 2 Siman 2.
    a) L’obligation de jeuner commence le 17 Tamouz cette année mardi 11 juillet 2017, avant le lever du jour (72 mn avant le lever du soleil) et s’achève avec la sortie des étoiles (la nuit). (En Israël 20 mn après le coucher du soleil).
    b) Bien que le jeûne ne débute qu’à l’aube, si quelqu’un se réveille en pleine nuit, il lui est interdit de consommer quoi que ce soit, s’il n’a pas émis la condition verbale avant d’aller dormir « si je me lève avant le début du jeûne il me sera permis de m’alimenter.
    Références : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le  Choul’han Aroukh, Siman 686 Saïf 1 et 2, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans sonResponsa Yéhavé Daat, Rabbi Yitshak Yossef dans Yalkout Yossef, Halakhot moadim, pages 527 à 587, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd Halakhot Pourim page 13,

    APHORISME DU PIRKE AVOT (Maximes de nos Pères)

    Chapitre 4 Michna 5
    Rabbi Ichmaël fils de Rabbi Yosé disait : «Celui qui étudie la Torah pour l’enseigner parvient à s’y instruire et à l’enseigner et celui qui l’étudie pour la pratiquer, parvient à s’y instruire, à l’enseigner, à l’observer et à l’accomplir».
  •  Prier seul, afin que notre femme puisse jeûner.
    Une femme qui veut jeûner mais à la condition que le mari l’aide à la maison (enfants …) celui-ci sera autorisé à prier chez lui, afin qu’elle puisse jeûner.
    Références : Rabbi Israël Pessah Feinendler z.t.l.dans le Responsa Avné Yachfé, Halakhot Téphila page 77 au nom du Rabbi Yossef Chlomo Auerbach z.t.l.

    Il est mentionné dans Zékharia, Chapitre 8, Verset 19 « Ainsi parle Hachem : Le jeûne du 4ème mois (17 Tamouz), le jeûne du 5ème mois (9 Av), le jeûne du 7ème mois (jeûne de Guédalia) et le jeûne du 10ème mois (10 Tévèt) se transformeront pour la maison de Yéhouda en jours d’allégresse et de joie, en fêtes de réjouissance ».
    Selon la Torah, le mois de Nissan représente le 1er des mois de l’année.
    Nous sommes confiants que cette prophétie se réalisera très prochainement, Amen
    Références: Talmoud Babli dans la Michna Taânit 26 et 28, Toséfta Sota Chapitre 6, Sifri Parachat Vaéthanan, Talmoud Yérouchalmi Chapitre 4, Talmoud Babli Guémara Roch Hachana page 18.

     Avec tes « ennemis », patiente, avec tes amis, pardonne.

  •  Les gens exemptées du jeûne du 17 Tamouz

    Les gens exemptées du jeûne du 17 Tamouz

    1. Un malade même sans danger, qui se sent faible, n’est pas obligé d’attendre que le médecin lui dise de manger, il est exempté de jeûner, de même un malade en convalescence et qui craint que le jeûne le refasse chuter, est exempté de jeûner. (cette loi est valable seulement pour cette année car le jeun est déplacé)
    2. Un malade déjà guéri mais qui se sent encore faible,
    3. Les personnes dont le jeûne entraine des douleurs aux yeux et leur provoque une grande souffrance,
    4. Un malade qui à une température supérieure à 37,5 ° et qui est faible,
    5. Une personne qui a de violents maux de tête,
    6. Une personne qui souffre d’une gastro,
    7. Une personne qui souffre d’une angine,
    8. Une personne qui a du diabète au-delà du taux normal (180 à 200 mg),
    9. Une personne qui a la tension élevée,
    10. Une personne qui souffre d’un ulcère,
    11. Un malade du cœur,
    12. Une personne qui souffre d’arthrose chronique,
    13. Une personne qui souffre d’une infection pulmonaire,
    14. Une personne qui souffre d’une infection rénale,
    15. Une personne qui souffre d’une infection urinaire,
    16. Une personne qui souffre d’une maladie maligne, qu’Hachem nous en préserve,
    17. Les personnes âgées, dont le jeûne diminue leurs forces ou les affaibli de façon significative
    18. Les garçons âgés de moins de 13 ans et 1 jour, les filles âgées de moins de 12 ans et 1 jour, n’ont pas le droit de jeûner même 1 heure,
    19. Les femmes qui allaitent et qui se trouvent dans les 24 mois après leur accouchement, même si la femme n’allaite plus l’enfant, mais se sent encore très faible Certains décisionnaires autorisent systématiquement toute femme qui se trouve dans les 24 mois de son accouchement,
    Réfrences : Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh Siman 554 Saïf 5, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer, volume 1, siman 34 et volume 10, Ora’h Haïm, siman 39 et dans Yabiâ Omer, volume 5, Ora’h Haïm, siman 40, Ot 5, Yéhavé Daât, volume 3, siman 40, H’azon Ovadia, page 57 et H’azon Ovadia, lois des jeûnes page 65 et Hazon Ovadia Page 280 Halakha 3 ainsi que dans les commentaires, Le Ran, le Ritva et le Tour, dans le même Siman 554, Rabbi Aviad Stollman Chlita, Rabbi Avraham Yossef Chlita dans Téchouva Yéhadout Ba Halakha, Rabbi Brandsdorfer z.t.l membre de la Eda Ah’aridit Badatz , expert dans les Halakhot de santé des femmes), Rabbi Chalom Mordékhaï Cohen Chvadron z.t.l dans son livre Daât Torah, Rabbi Chimôn Doukhan z.t.l dans le Tachbets, siman 428, Rabbi Chmouel Halévy Wosner z.t.l Responsa Chevet Halévy, volume 4, siman 56, Rabbi David Pardo Responsa Mikhtam léDavid Ora’h Haïm siman 20, Rabbi Halberstam z.t.l (membre de la Eda Ah’aridit à Jérusalem, expert dans le sujet de la médecine et la Halakha), Rabbi Israël Yaakov Fisher z.t.l, Chef du Tribunal Rabbinique de la Héda aH’aridit ultra religieux à Jérusalem, dans son ouvrage Even Israël, Rabbi Malkiel Tsvi Halévy Tannebaum z.t.l Responsa Divré Malkiel,  Rabbi Mickal Yéhyiel Halévy Epstein z.t.l dans Aroukh Hachoul’han, , Rabbi Moché Sofer z.t.l dans Responsa Hatam Sofer , Rabbi Nahoum Eliezer Rabbinovitch dans son Responsa Siyah Nahoum ,Rabbi Neventzal Chlita, (Rav du Rova Hayehoudi), Rabbi Ovadia Yossef Chlita dans Yabiâ Omer, volume 1, siman 34 et volume 10, Ora’h Haïm, siman 39 et dans Yabiâ Omer, volume 5, Ora’h Haïm, siman 40, Ot 5, Yéhavé Daât, volume 3, siman 40, H’azon Ovadia, page 57, Rabbi Raphael Rubenstein z.t.l dans Responsa Avné Nézer, Rabbi Ratsavi Chlita dans Ôlat Its’hak, Ora’h Haïm ,Rabbi Tsadka Houtsin z.t.l, grand Rabbin de Bagdad, Tsédaka Oumichpat, Rabbi Tsion Moutsafi Chlita Chéélot Vétchouvot,  Rabbi Yaakov Reisher Responsa Chévout Yaâkov, Rabbi Yaâkov Yéhochouâ Falk z.t.l. dans son séfer Péné Yéhochouâ Hélek Or Hahaïm Siman 16, Rabbi Avraham Danzig z.t.l. dans Hayé Adam Klal 133 Siman 6, Rabbi Haïm de Valogine z.t.l, dans son Séfer Rouah Haïm Ot 1, Rabbi Yaâkov Sofer z.t.l. dans dans Kaf Hahaïm Siman 554 Ot 6, Rabbi Yaakov Yossef z.t.l. (le fils du Rabbi Ovadia Yossef z.t.l.), Rabbi Binyamin Houta chlita dans Ki Ba Moëd Halakhot des jeûnes page 10, Rabbi Israël Méïr Hacohen z.t.l. dans Biour Halakha siman 550, Rabbi Yoël Sirkiss z.t.l de Krakow dans son Séfer  Baït H’adach, Rabbi Abraham Ben Haïm Abali HaLevi Gumbiner z.t.l dans son Séfer Maguen Avraham, Rabbi Éliyahou ben Binyamin Wolf Chapira de Prague dans son Séfer Éliyahou Rabba Siman 554 Saïf 5 et siman 549 Ot 7 du Choul’han AroukhRabbi Moché Kalfon HaCohen z.t.l. de Djerba dans son Responsa Choèl Vénichal volume 4 Ora’h Haïm siman 27,  Rabbi Yitshak Yossef dans Yalkout Yossef lois sur l’éducation des enfants page 239 et dans Moâdim page 530 et dans le Kitsour choulhan Aroukh Yalkout Yossef dans le chapitre «  la différence entre Tichâ Béav et les autres jeunes » siman 550 Saïf Katan 15.

    Les femmes enceintes qui allaite, fausse couche.

    Dans nos générations les gens sont plus faibles que dans les anciennes générations, les femmes enceintes et même de moins de 40 jours de grossesse sont exemptées du jeûne du 17 Tamouz, même si elles ne souffrent pas, elles n’auront pas besoin de rembourser le jeûne et n’ont pas besoin de jeûner même quelques heures.
    Références: Rabbi Yossef Karo z.t.l.  dans Choul’han Aroukh, Siman 554, Saïf 5, Rabbi Ben Tsion Abba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion, Volume 3 Chapitre 25  Siman 7 et aussi au Chapitre 29 Siman 2, Rabbi Yaâkov Amdine Ben Tsvi, z.t.l.  dans le Yaâbets Volume 2 page 202, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer volume 10 section Ora’h Haïm siman 39 et dans H’azon Ovadia lois des jeûnes, page 57, Rabbi Binyamin Hotta Chlita dans Ki Ba Moëd  Halakhot des jeûnes page 8 Siman 550 Saïf 5, Rabbi Yékoutiel Yéhouda Halbershtein z.t.l. dans son Responsa Divré Yatsiv Ora’h Haïm siman 231, Rabbi Yéhouda Leb Lezrov z.t.l.  dans Maté Yéhouda Volume 1 Klal 133 Siman 6, Rabbi Israël Méïr Hacohen z.t.l. dans Michna Béroura Saïf Katan 4 et 5 et dans Biour Halakha Siman 550, Rabbi Haïm Benbenisti z.t.l. dans son Responsa Knesset Haguédola section Or Hahaïm Siman 71, Rabbi Raphaël ben Rav Moché Borenstein z.t.l. dans son Responsa Avné Nézer section Or Hahaïm Siman 540, Rabbi Itshak Yossef chlita dans le Yalkout Yossef, page 531, Halakhot 7 et 8, Rabbi Moché Chtenbokh z.t.l. dans Moâdim Vézmanim Siman 335, Rabbi Haïm Falaggi z.t.l. dans Moëd Lékhol haï Siman 9 Ot 14.

    Une femme qui allaite

    Une femme qui se trouve dans les 2 ans après son accouchement :

    1. Si elle allaite et qu’elle est en bonne santé, devra jeûner,
    2. Si elle allaite et qu’elle se sent faible, elle devra jeûner quelques heures,
    3. Si elle est très faible, elle ne jeûnera pas.
    4. Si elle allaite la moitié du temps et l’autre moitié elle complète avec des laits synthétiques ou qui a arrêté d’allaiter, mais qui est très faible, ne jeûnera pas.
    RéférencesRabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit pages 62, Rabbi Haïm Hizkiyahou Médini z.t.l. dans le Sdé Hémed section Yom Kippour Siman 3 Ot 1, Responsa Beth Avi Volume 3 Siman 76, Rabbi Ben Tsion Abba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion, Volume 3 Chapitre 25  Siman 7, Rabbi Chalom Dov Beer Halevi Voulpa z.t.l. dans Daât Torah Siman 617, Rabbi Yéhezkiel Katsinalfoguen z.t.l dans Knesset Yéhezkiel Siman 71 Ot 30, Rabbi Binyamin Houta chlita dans Ki Ba Moëd Halakhot des jeûnes page 9 Saïf 7.
    Une femme qui allaite et qui a une quelconque maladie, même sans danger, une femme en bonne santé qui allaite son bébé malade, même sans danger et dont le médecin lui a dit que le jeûne engendrera une quelconque faiblesse à l’enfant ou que le lait s’arrêtera, sera autorisée à manger pour son bébé, le strict nécessaire.
    Références: Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l. dans Birké Yossef siman 554 Saïf Katan 5, Responsa Anhaguot volume 4 siman 130, Rabbi Chmouël Abouhab z.t.l. dans son Responsa Dévar Chmouel Abouhab siman 107, Rabbi Moché Sofer z.t.l. dans le Hatam Sofer volume 6 siman 23, Rabbi Moché Kalfon HaCohen z.t.l. de Djerba dans son Responsa Choèl Vénichal volume 5 siman 87, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer volume 10 section Ora’h Haïm siman 39 et dans Yabiâ Omer volume 5 section Ora’h Haïm siman 4, Ot 5.

    Fausse couche

    Une femme qui a fait une fausse couche après 40 jours de grossesse, sera exemptée, si c’est avant les 40 jours, il faudra demander l’avis au médecin, qui lui, décidera selon son état de santé si elle jeûne ou pas et si elle se sent faible, elle n’aura pas besoin de demander et elle ne jeûnera pas et si on ne sait pas si c’est avant ou après les 40 jours, on la considérera comme la loi des 40 jours.         
    Références: Rabbi Israël Méïr Hacohen z.t.l. dans Biour Halakha siman 417 Dibour Hamathil Yolédet, Rabbi Abba Ben Tsion Abba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion Volume 3 Chapitre 25  Siman 7, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia, Halakhot Taânit pages 59 et 288 et dans Yéhavé Daât volume 1 Siman 35, Rabbi Haïm Hizkiyahou Médini dans le Sdé Hémed section Yom Kippour Siman 3 Ot 1, Responsa Beth Avi Volume 3 Siman 76.

    Fausse couche

    Une femme qui a fait 2 fausses couches et qui est enceinte et dont le médecin déconseille de jeûner, car elle risque de perdre le bébé, mangera même le jour de Tichâ Béav.
    Rabbi Chalom Dov Beer Halevi Voulpa z.t.l. dans Daât Torah Siman 617, Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit pages 59 et 288 et dans  Yéhavé Daât volume 1 Siman 35.

  •  Une personne exemptée qui désirent s’imposer le jeûne du 17 Tamouz
    Une personne exemptée qui désirent s’imposer le jeûne du 17 Tamouz
     Il est important de rappeler que les personnes autorisées à manger et à boire ne doivent surtout pas jeûner, il faudra convaincre et empêcher avec tact, toute personne autorisée à manger désirant s’imposer le jeûne car elles ne sont pas autorisées à le faire étant donné que leurs santés passent avant.
    Les Sages n’ont pas instauré de jeûne pour le malade sans danger et il faut leur expliquer que leur santé passe avant le jeune.
    Références: Talmoud Babli Guémara Taânit page 14, Talmoud Babli Guémara Péssahim page 54b, Rabbi Yossef Karo z.t.l. dans le Choul’han Aroukh, siman 554 Saïf 5 a 9, z.t.l.Rabbi Moché Isserlas dans le Rama du Choul’han Aroukh, siman 550 , Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yabiâ Omer section  Ora’h Haïm, volume 5 siman 40 Ot 5 et dans le volume 1 siman 34 et volume 10 section Ora’h Haïm siman 39 et  volume 2 section Ora’h Haïm siman 28 dans H’azon Ovadia Halakhot Taânit page 57 et 280 Halakha 3 ainsi que dans les commentaires, Yéhavé Daât volume 1 Siman 42 et Yéhavé Daât volume 3 siman 40, Rabbi Rahamim Nissim Yitshak  Palaggi  dans Yafé Lélev volume 2 Ot 3, Rabbi Israel Méir Hacohen z.t.l. dans Michna Béroura Siman 554 Saïf Katan 11, Rabbi Bakhar Chmouël z.t.l grand rabbin de Bulgarie dans son Responsa Mizbéah Adama siman 554, Rabbi Haïm Yossef David Azoulay z.t.l. dans Mah’zik Bérakha Komets Haminha, Ot 1, Rabbi Mordékhaï Éliyahou z.t.l. dans Maamar Mordékhaï, Ot 2, Rabbi Tsion Aba Chaoul z.t.l. dans Or Létsion, volume 3, Perek 29, siman 5, Rabbi Abraham David Wahrman z.t.l. de Voutchatch dans Echel Abraham sur Choul’han siman 550, Rabbi Chmouël Filorintine z.t.l dans son responsa ôlat Chmouel siman 105, Rabbi Yaâkov Amdine z.t.l dans le Yaâbets page 378 Ot 22, Rabbi Haïm Palagi dans son séfer Rouah Haïm siman 550, Rabbi Meïr Mazouz Chlita, Rosh Yéchiva de Kissé Rahamim à Bné Brak,  Rabbi Yitshak Yossef chlita dans  Yalkout Yossef Halakhot Moâdim page 527 à 587, Le Ran, le Ritva et le Tour Siman554, Rabbi Aviad Stollman Chlita, Rabbi Avraham Yossef Chlita dans Téchouva Yéhadout Ba Halakha, Rabbi Brandsdorfer z.t.l membre de la Éda Ah’aridit Badatz , expert dans les Halakhot de santé des femmes), Rabbi Chalom Mordékhaï Cohen Chvadron z.t.l dans son livre Daât Torah, Rabbi Chimôn Doukhanz.t.l dans le Tachbets, siman 428, Rabbi Chmouel Halévy Wosner z.t.l Responsa Chevet Halévy, volume 4, siman 56, Rabbi David Pardo Responsa Mikhtam léDavid Ora’h Haïm siman 20, Rabbi Halberstam z.t.l (membre de la Éda Ah’aridit à Jérusalem, expert dans le sujet de la médecine et la Halakha), Rabbi Israël Yaakov Fisher z.t.l, Chef du Tribunal Rabbinique de la Héda aH’aridit ultra religieux à Jérusalem, dans son ouvrage Even Israël, Rabbi Malkiel Tsvi Halévy Tannebaum z.t.l Responsa Divré Malkiel,  Rabbi Mickal Yéhyiel Halévy Epstein z.t.l dans Aroukh Hachoul’han, Rabbi Moché Cohen Kalfon z.t.l, Rabbi Yéhouda Chako z.t.l, Responsa Choèl Vénichal, Rabbi Moché Sofer z.t.l dans Responsa Hatam Sofer , Rabbi Nahoum Eliezer Rabbinovitch dans son Responsa Siyah Nahoum ,Rabbi Neventzal Chlita, (Rav du Rovâ HaYéhoudi), Rabbi Raphael Rubenstein z.t.l dans Responsa Avné Nézer, Rabbi Ratsavi Chlita dans Ôlat Its’hak, Ora’h Haïm ,Rabbi Tsadka Houtsin z.t.l, grand Rabbin de Bagdad, Tsédaka Oumichpat, Rabbi Tsion Moutsafi Chlita Chéélot Vétchouvot,  Rabbi Yaakov Reisher Responsa Chévout Yaâkov, Rabbi Yaakov Yossef z.t.l. (le fils du Rabbi Ovadia Yossef)
    Une personne autorisé a mangé, veillera à ne consommer que ce qui lui est nécessaire pour sa santé, et non pas des gourmandises
    Références : Rabbi Ovadia Yossef z.t.l. dans Yéh’avé Daât volume 1 Siman 42,

    Aphorismes de nos Sages

    Tends la main à qui en a besoin, tu t’en feras un ami, qu’il soit ton pire ennemi, ou bien ton voisin.
    Chapitre 4 Michna 10
    Rabbi Méïr disait: «Restreins tes affaires commerciales pour pouvoir t’occuper aussi de l’étude de la Torah. Sois humble. Si tu commences à négliger l’étude de la Torah, tu trouveras toujours de nouveaux empêchements, mais si tu t’en occupes avec zèle, D-ieu te réservera une grande récompense.»

Par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël, Amen

  •  Hiloulot 16 Tamouz
    Hour z.t.l.  fils de Kalev z.t.l. et Miriam z.t.l., tué en tentant de dissuader les personnes du veau d’or, décédé en 1309.
    Rabbi Aharon Yossef Baksht z.t.l, Ravi de Shavel, né en Ivye, tué dans l’Holocauste (1867-1941).
    Rabbi Abraham z.t.l. ben Rabbi Yehouda Leib z.t.l, décédé en 1848.
    Rabbi Abraham Yéhoshoua Heschel z.t.l., Vienne (1888 – 1967).
    Rabbi David Halperin z.t.l, Av Bet Din de Zaslav, décédé en 1765.
    Rabbi Its’hak Leonini Azoulay z.t.l, petit-fils de Rabbi ‘Haïm Yossef David Azoulay z.t.l. le Hida,
    Rabbi Moché Ben Eliezer David Wolf z.t.l. de Kartshnif, décédé en 1969.
    Rabbi Chimon Moché Diskin z.t.l, Roch Yéchiva de Kol Torah, auteur du livre Masaât HaMelekh (1932 – 1999).
    Rabbi Yaâkov Shamaryahou Deutch z.t.l, Av Beit Din de Houg Hatam Sofer, de Petah Tikva, décédé en 1993.
    Par le mérite des Tsadikim, qu’Hachem protège tout le Âm Israël, Amen

Refoua Chelema et Réusite

  • Toutes les Halakhot sont dédiées pour la protection et la Réfoua Chéléma de tout le peuple d’Israël Amen et en particulier
    • mon épouse Sarah bat Fortuné,
    • Rabbi Haïm Chalom ben Bedra Chlita,
    • Haim Eliézer Ben Tilah
    • Anael bat Chlomo
    • Simha bat Julie Ghezala
    • Rav Shlomo ben Sarah
    Amen

Léilouy Nichmat

  • De tous les défunts du âm Israël et en particulier
    • Sarah Bat Rosa z.t.l.
    • Georges Yitshak Ben Hénéna ouben Chlomo z.t.l.
    • Gérard Guerchon Ben Yitshak
    • Fortuné Bat Camille Camouna
    • Rabbi Yossef Haïm Sitruk Chlita ben Emma, z.t.l.
    • Léon Yéhouda ben Rahel véElichä z.t.l
    • Lidia Soufir z.l.
    • Ephraim ben yehouda et Alice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire