vendredi 14 juillet 2017

Accord historique entre Israël et l’AP sur l’approvisionnement en eau en Cisjordanie et à Gaza......


Le projet de dessalinisation prévoit la création d’une canalisation depuis la mer Rouge vers la mer Morte ; selon l’envoyé spécial Greenblatt, c’est “annonciateur de choses à venir”

Israël et l’Autorité palestinienne (AP) ont annoncé jeudi un accord qui fournira des millions de litres d’eau potable aux Palestiniens.

Même si les Palestiniens ont bien précisé que l’accord, négocié par l’envoyé spécial du président américain Donald Trump Jason Greenblatt, n’a aucun impact sur les accords finaux du processus de paix, Greenblatt l’a qualifié de « signe annonciateur de choses à venir. »

Pendant une conférence de presse conjointe à Jérusalem, Greenblatt a catégoriquement refusé de répondre aux questions concernant ses efforts de relance des pourparlers.
L’accord annoncé jeudi s’inscrit dans le cadre d’un accord trilatéral plus large sur la construction d’une canalisation de 220 kilomètres qui transférera de l’eau de la mer Rouge vers la mer Morte aux Israéliens, aux Jordaniens et aux Palestiniens, et réapprovisionnera la mer Morte.
« Comme nous le savons, l’eau est une commodité précieuse au Moyen Orient, a déclaré Greenblatt. Les États-Unis saluent cet accord conclu entre l’Autorité palestinienne et le gouvernement israélien, qui a permis la vente de 32 millions de mètres cubes d’eau d’Israël à l’Autorité palestinienne. De plus, nous espérons que cet accord contribuera à la guérison de la mer Morte, et qu’il profitera aux Israéliens, aux Palestiniens, mais également aux Jordaniens. »
Trump a été clair : parvenir à un accord de paix est « une priorité de niveau 1 pour lui », a souligné Greenblatt. « Cet accord est un exemple de travail conjoint entre les parties sur un accord mutuellement avantageux. »
« Je suis fier du rôle qu’ont joué les États-Unis et les partenaires internationaux dans cet accord, et j’espère que c’est un signe annonciateur de choses à venir. »
Des pierres recouvertes de sel sur les rives du bassin nord de la mer Morte le 11 janvier 2017 (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israel)
Des pierres recouvertes de sel sur les rives du bassin nord de la mer Morte le 11 janvier 2017 (Crédit : Melanie Lidman/Times of Israël)
L’envoyé spécial américain, qui a rencontré au début de la semaine le Premier ministre Benjamin Netanyahu et des haut-responsables palestiniens afin de tenter de relancer les pourparlers, a souligné que cet accord est le second accord conclu entre Jérusalem et Ramallah pour améliorer le quotidien des Palestiniens. Lundi, le ministre de l’Énergie Yuval Steinitz et le Premier ministre de l’AP Rami Hamdallah ont inauguré le poste auxiliaire électrique de Jénine.
L’accord sur l’eau de jeudi a été conclu sous les auspices du ministre de la Coopération régionale Tzahi Hanegbi, qui a salué le projet Red Sea-Dead Sea Conveyance, « le projet le plus important et le plus ambitieux jamais initié et mis en œuvre » dans la région.
« Malheureusement, dans notre région, nous n’avons pas toujours une bonne raison de sourire. Ce matin, si, a déclaré Hanegbi. Après des années d’enlisement, et grâce aux négociations passionnées de Jason Greenblatt et à l’approche pragmatique et professionnelle des deux délégations, nous sommes parvenus à un accord important. »
L’accord annoncé jeudi prouve que « l’eau peut servir de moyen de réconciliation, de coopération prospère plutôt qu’être une source de tensions et de disputes. »
L’accord a également été salué par le Conseil de Yesha, un groupe pro-implantation. « Nous sommes impressionnés par la capacité de Jason Greenblatt à conclure un accord conséquent sur l’eau, qui changera le quotidien des personnes de manière concrète », a déclaré Oded Revivi, le délégué du Conseil aux Affaires étrangères. « Nous avons toujours affirmé que la paix véritable doit venir d’en bas, un pas à la fois. »
Jason Greenblatt, à gauche, envoyé spécial du président américain, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 12 juillet 2017. (Crédit : Haim Tzach/GPO)
Jason Greenblatt, à gauche, envoyé spécial du président américain, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 12 juillet 2017. (Crédit : Haim Tzach/GPO)
En plus d’acheminer 100 millions de mètres cubes d’eau aux Palestiniens, aux Jordaniens et aux Israéliens, le projet de la mer Rouge produira de « l’énergie verte » et renflouera la mer Morte, qui se réduit actuellement à un rythme drastique, a affirmé Hanegbi.
Le gouvernement israélien doit désormais allouer un budget à ce projet, qui sera physiquement situé en Jordanie, mais qui sera géré par un conseil d’administration commun, avant que la construction ne puisse démarrer. Le projet devrait être achevé d’ici quatre à cinq ans, a-t-il dit.
Mazen Ghuneim, chef de l’Autorité de l’eau de l’AP, a salué cet accord, indiquant qu’Israël fournira 22 millions de mètres cubes d’eau dessalée à la Cisjordanie, et 10 millions à Gaza.
« Cela allégera la souffrance à laquelle les Palestiniens sont confrontés, notamment durant les mois d’été », a-t-il déclaré, traduit par un interprète.
L’eau est une question humanitaire d’ordre capital, a-t-il ajouté, avant de faire remarquer que l’accord conclu cette semaine n’influe aucunement sur le processus de paix israélo-palestinien.
Greenblatt et Hanegbi ont également refusé de parler des initiatives américaines destinées à relancer les négociations, bien que le ministre israélien a déclaré que l’accord de jeudi prouve que « lorsque l’on se concentre sur les questions, et non pas sur l’histoire ou le passé ou les émotions, ou tout autre élément perturbateur, ce qui nous rassemble est plus conséquent que ce qui nous divise. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

60% des Arabes israéliens se disent "fiers" d'être israéliens (sondage)

73% des Arabes israéliens disent ressentir un sentiment d'appartenance à l'Etat hébreu 73% des Arabes israéliens disent r...