mercredi 21 juin 2017

Un projet de loi pour interdire l’industrie des options binaires en Israël bientôt voté....


Le projet de loi a été cette fois présenté de manière différente car plutôt inhabituelle puisque c’est Moshe Kahlon, le ministre des Finances qui l’a présenté directement lors de la réunion hebdomadaire du cabinet du premier ministre. 
Le texte devrait être ainsi rapidement approuvé, puis voté à la Knesset, selon  une porte-parole de l’Autorité boursière israélienne (ATI), l’équivalent de l’AMF (l’Autorité des marchés en France). Cette loi vise à interdire l’activité à l’international aux entreprises israéliennes d’options binaires, l’interdiction à l’intérieur du pays étant déjà en vigueur. 
L’autorité boursière israélienne, le ministère de la Justice et le procureur général préparaient cette loi depuis longtemps et dévoilé le 28 février dernier lors d’une session de la commission du Contrôle de l’Etat, le projet de loi est resté bloqué pendant plusieurs mois à cause des lobbyistes de l’industrie du Forex selon le Times of Israel qui enquête depuis plus d’un an sur le dossier.
Le site d’information israélien a mené une longue enquête sur cette industrie frauduleuse qui embauche des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux nouveaux immigrants établis en Israël, et qui extorque des milliards de dollars à des centaines de milliers de victimes dans le monde entier. Les entreprises d’options binaires font miroiter à leurs clients des investissements extrêmement rentables à court terme, mais finissent par retenir les fonds qui leur sont confiés par des techniques commerciales malhonnêtes.
Si la loi est adoptée, elle obligera toutes les sociétés d’options binaires qui opèrent en Israël à fermer et donnera à l’Autorité des Marchés Financiers le pouvoir de traduire en justice tout personne qui dérogerait à la nouvelle réglementation. Le texte prévoit notamment des peines allant jusqu’à deux ans de prison.
Source: Telavivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire