mercredi 21 juin 2017

Aliza Bin-Noun: «Le principal obstacle à la paix, c'est le refus de reconnaître Israël en tant qu'État-nation»


FIGAROVOX/TRIBUNE - Cinquante ans après la guerre des Six-Jours, l'ambassadrice d'Israël en France rappelle que celle-ci avait pour objectif l'anéantissement de l'État hébreu.

Ce mois marque les 50 ans de la victoire d'Israël pendant la guerre de 1967, connue sous le nom de guerre des Six-Jours. Durant cette guerre défensive contre des armées arabes hostiles, Israël a triomphé et est parvenu à réunifier son ancienne capitale, Jérusalem. 
Contrairement à une idée répandue, malgré tous les changements qu'elle a provoqués, la guerre de 1967 n'est pas la cause des réalités actuelles. L'agression militaire de mai 1967 découlait du rejet fondamental du droit même d'Israël à exister, quelles qu'en soient ses frontières. 
Ce refus de reconnaissance d'Israël en tant qu'État-nation du peuple juif par des éléments hostiles, dont palestiniens, constitue, encore à ce jour, le principal obstacle à la paix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire