jeudi 16 février 2017

Un nano-laboratoire de l’Université de Tel-Aviv à bord d’un satellite dans l’espace....


Aujourdhui un mini-satellite civil développé par la société israélienne Space Pharma est lancé dans l’espace avec le soutien de l’Agence spatiale israélienne, qui abritera un laboratoire dont le but est d’observer le comportement des matériaux en conditions d’apesanteur. 

Les chercheurs, dont le Prof. Ehud Gazit, détenteur de la Chaire de Nano-biologie de l’Université de Tel-Aviv, pourront obtenir des informations et diriger leurs expériences directement à partir de leur Smartphone grâce à une application.

Le petit satellite, d’un poids d’environ 4,5 kg, est en fait un laboratoire mobile. Il voyagera dans l’espace pendant un an, d’un pôle à l’autre de la planète et abritera quatre expériences.  Les chercheurs des différents laboratoires à travers le monde pourront recevoir des données en temps réel via l’application, telles que le rayonnement et la température, et récupérer par elle des images microscopiques. Ils seront en mesure de contrôler leurs expériences à partir de leur laboratoire, par ordinateur ou par leur téléphone portable, et d’intervenir en fonction des données observées.
L’équipe de recherche du Prof. Gazit est l’une des quatre qui auront accès au satellite, pour étudier la formation des peptides dans des conditions d’apesanteur. Le laboratoire du Prof. Gazit a été le premier au monde à identifier des structures moléculaires de taille nanométriques possédant des propriétés uniques, formées à partir des unités les plus simples de la nature, les peptides. 
Les structures qu’ils ont découvertes sont solides comme du métal, possèdent des propriétés optiques, et peuvent être utilisées comme semi-conducteurs. Une des questions restées ouvertes est la façon dont les conditions d’apesanteur affecteront ces propriétés. La coopération entre le laboratoire du Prof. Gazit et la société Space Pharma pour examiner le processus d’auto-assemblage de ces peptides dans l’espace fera avancer de manière importante l’un des domaines de pointe étudiés en nano-biotechnologie. 
Les connaissances obtenues par la recherche spatiale sont d’une grande importance pour l’étude des matériaux, l’électronique organique et la médecine.
La société Space Pharma programme le lancement, l’an prochain d’un nouveau satellite abritant quatre nouvelles expériences, deux américaines et deux israéliennes. Dans l’avenir, elle prévoit de faire fonctionner dans l’espace des laboratoires qui abriteront pas moins de 160 expériences simultanément.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire