mardi 14 février 2017

Samedi, le carnaval de Nice sera sous haute sécurité israélienne....


La décision a donc été prise par les instances municipales de maintenir le Carnaval de Nice cette année mais avec le dispositif sécuritaire qui s’impose en conséquence de l’ampleur de la manifestation et du traumatisme subit par l’attentat du 14 juillet, qui avait fait 86 morts.
Christian Estrosi s’est rendu plusieurs fois en Israël ces derniers mois pour signer des accords avec des sociétés israéliennes du domaine de la sécurité dont une qui sécurise l’aéroport de Tel Aviv.
« Il n’était pas pensable que le carnaval, qui est une tradition si ancienne de notre cité et qui contribue à son rayonnement culturel, ne soit pas maintenu. Cela eût été un signe donné aux barbares, aux terroristes » a expliqué  Christian Estrosi, ancien maire de Nice devenu premier adjoint.
Le Carnaval de Nice avait réuni l’an passé 600.000 spectateurs, un nombre qui témoigne de l’importance de la manifestation dans le paysage culturel régional.
Cette année sera la 133e édition du carnaval de Nice qui s’ouvrira samedi sous haute surveillance, la parade évitera la Promenade des Anglais et se déroulera pour la première fois derrière des palissades. L’accès se fera par 36 portiques de sécurité tenus par 200 agents de sécurité chargés de la fouille. 

Les déguisements prêtant à confusion, sabres de pirate et autres fusils  seront proscrits. Le Carnaval se déroulera non seulement dans un site sécurité mais aussi sur un parcours unique pour les batailles de fleurs et le corso. Les 17 chars du carnaval et les 16 des batailles de fleurs, formeront un cortège autour de la promenade du Paillon, entre la place Masséna, le boulevard Jean-Jaurès, la traverse Flandres-Dunkerque et l’avenue Félix-Faure.
Dernier détail, Sur l’un des 17 chars, le président américain Donald Trump sera caricaturé sous les traits d’un affreux gaspilleur d’Energie (thème de cette année), sa tête géante posée sur des barils de pétrole percés, et encadrée par une batterie de sèche-cheveux électriques soufflant à tout-va dans sa célèbre mèche blonde. « Le char a été décidé quand l’élection de Trump n’était encore qu’une blague », précise-t-on à l’office du tourisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un Allah qui n’est plus Allah PUBLIÉ PAR SALEM BEN AMMAR.....

Nulle part dans le Coran il n’est fait mention que les musulmans sont la plus belle classe humaine. Bien au contraire, Allah les a exho...