mardi 24 janvier 2017

Un seul drapeau, celui de la liberté ! Avraham Azoulay....


Le plus rassurant pour nous de cette nouvelle ère qui s’ouvre devant nous, ce sont les deux millions de manifestants anti Trump et la levée de boucliers unanime des médias à travers le monde contre l’arrivée du successeur d’Obama. C’est la preuve que le président américain est dans le bon camp, le même que le nôtre ! Avec l’arrivée du nouveau Shérif à la Maison Blanche, on peut affirmer que le monde en général, chacun en particulier, a reçu une vraie leçon de vie.
Ce n’est pas le  »Yes we can » de son prédécesseur  mais  plutôt le  »Rien ne résiste  à la volonté’’. Une nouvelle donne  aussi en ce qui concerne l’Amérique : le nouveau président a l’intention de s’occuper d’abord de son peuple en relevant  les classes moyennes et défavorisées de la société.
Et Israël alors ? C’est  d’abord  un grand soulagement pour notre pays qui l’a majoritairement soutenu mais aussi une série de sujets à éclaircir : l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem ? La souveraineté sur Maalé Adoumim et dans le Goush Etsion ? La reprise de la construction à Jérusalem et en Judée-Samarie ? Koushner, le nouvel émissaire juif au Moyen-Orient ?
Espérons qu’à présent on ne se sente plus obligé de se tourner vers Washington avant d’entamer chaque chantier dans notre capitale. On a déjà  subi 8 années de gel de la construction qui nous ont fait reculer à tous points de vue : perte de notre indépendance et hausse des prix. Entre le drapeau sur l’ambassade américaine à Jérusalem et la reprise des marteaux-piqueurs à Har Homa, Guivat Hamatos, Ramot, Guilo, Maalé Adoumim et dans tous les yishouvim, le choix est clair.
Bibi a su, de tous temps, brillamment jonglé entre Obama, Clinton, Biden et Kerry. Nous attendons de lui le lancement d’une ère nouvelle dans ses relations avec le grand frère américain. Sans peur des menaces européo-palestiniennes, il doit prendre son sifflet de capitaine et donner le coup d’envoi magistral à des centaines de milliers d’habitations nouvelles.
Bâtir jour et nuit notre magnifique pays, sans grandes déclarations, va permettre d’insuffler aussi un nouveau départ pour une Alya massive, garante de notre avenir.
Donald Trump vient de déclarer, à juste titre :’’ L’Amérique d’abord !’’ Et si de la façon la plus naturelle, on en faisait autant ?  :’’ Israël avant tout ! ‘’
Il y a plus de 3000 ans, Moshé ordonnait à Pharaon ‘’Libère mon peuple !’’.   Nous avons tous quitté un jour cette Egypte (chacun la sienne), nous nous sommes débarrassés plus ou moins de nos chaînes, nous avons traversé un nombre incalculable de déserts, et dans tout, nous avons ressenti la main forte de D.  pour pouvoir accéder à notre liberté.
Alors, le seul drapeau qui doit flotter sur notre terre, c’est  toujours celui de la liberté de notre peuple.
Avraham Azoulay

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire