mardi 6 décembre 2016

Michel Polnareff Et Son Père, Léo Sauvés Durant La Shoah D’une Mort Certaine.....


Selon un certificat médical transmis lundi par l’attaché de presse du chanteur de 72 ans, Michel Polnareff été victime d’une « embolie pulmonaire bilatérale » qui « engage son pronostic vital ».

Michel DRUCKER et MICHEL POLNAREFF ont un point commun : leur destin a été marqué par la terrible histoire de la SHOAH. Le père de Michel Polnareff était juif. Leib Polnareff était pianiste de profession et d’origine Russe.

Un récent article sur Michel Polnareff : “le destin de ce fils d’émigré juif russe le prédisposait à devenir le porte-parole de la génération de Mai 68. Enfant de la balle, Polnareff grandit dans le quartier de la Bastille entre une mère danseuse et un père musicien.”

MICHEL POLNAREFF a été sur scène le 14 Juillet pour un concert historique et inoubliable au Champ de Mars à Paris. Il a interprété devant plus de 600 000 personnes 14 chansons parmi les plus célèbres de son répertoire.

Son histoire personnelle est très peu connue par ses fans. Les souvenirs d’enfance de Michel Polnareff sont assez confidentiels et son histoire personnelle est “clandestine”.

Michel Polnareff a bien été caché pendant la guerre parce que demi-juif par son père. Le père de Polnareff à eu un mariage avec une non-juive. Michel Polnareff, selon la loi juive, n’est donc pas juif. Leib POLNAREFF a été sauvé avec sa famille grâce au courage de quelques personnes qui sont de vrais personnages de romans et qui étaient des paysans du Lot-et-Garonne.

En juin dernier, le chanteur a eu une rencontre inoubliable avec une femme agée de 83 ans qui a sauvé sa famille pendant la guerre. Israelvalley a enquêté en Israël sur la base d’un bref article paru en France et écrit par Clément Weill-Raynal.
C’est en fabriquant des faux papiers pour le père de Polnareff que, Odile Perella-Dubergey qui habite NERAC, a sauvé de la mort certaine la famille Polnareff durant la guerre. 
C’est avec l’aide de Raymond Pichon nommé par le YAD VASHEM à JERUSALEM “JUSTE PARMI LES NATIONS” qu’elle a pu fournir des papiers.

En juin dernier Michel Polnareff a rendu visite à Odile Perella. Des larmes ont coulé. Polnareff a eu bien besoin de ses grandes lunettes pour cacher ses yeux humides.

Extrait de Russie.net : “Michel Polnareff, chanteur russe d’origine juive, fait son come back. Sa mère, Simone Lane, est une ancienne danseuse, et son père, Leib Polnareff, connu sous le nom de Léo Poll, est juif russe, réfugié avec sa compagne dans le Lot-et-Garonne. 
Michel Polnareff naît à Nérac, le 3 juillet 1944. Sur les papiers de son père Leid Polnareff, il est juif russe, réfugié avec sa compagne dans le Lot-et-Garonne. Sa mère, Simone Lane, est une ancienne danseuse, et son père, Leib Polnareff, connu sous le nom de Léo Poll, est un mélodiste (Il a notamment écrit pour Edith Piaf et les Compagnons de la chanson). 
Odile Perella, employée à la mairie de Nérac s’emploiera pendant deux ans à faire disparaître sur les papiers d’identité ce signe distinctif imposé par Vichy : « Je ne supportais pas de voir des étoiles jaunes sur les papiers ». En 1944, elle fera de même pour les papiers de Leid Polnareff qui deviendra Léo Poll”

Selon le témoignage posthume d’un commissaire de Nérac, ce sont près de 500 fausses cartes d’alimentation qu’Odile Perella confectionnera, le soir une fois que ses parents étaient couchés. Nos articles mettant en lumière son engagement, notamment pour la famille Polnareff, relayés par des fans du chanteur auprès de lui, lui ont valu en 2007 une visite impromptue de la part de Michel Polnareff, alors en tournée en France. 
Dans la foulée, elle sera invitée personnellement par le président Sarkozy à la garden-party de l’Élysée. Ce dernier lui promet la légion d’honneur qu’elle attend depuis plus de 60 ans. Elle ne figurera pas dans la promotion d’automne. Polnareff oui. « Ils ne se sont pas trompés ? » se demande-t-elle ? Finalement c’est en 2008 qu’Odile Perella-Dubergey obtient la reconnaissance de la nation et quelques mois plus tard celle de la communauté juive. 
Robert Cohen, de Villeneuve-sur-Lot a entre- temps plaidé la cause de Mme Dubergey auprès de l’association des gardiens de la vie à Paris pour la médaille des Justes. Submergée par l’émotion, lors de la remise de son sésame pour la précieuse médaille, elle trouve la force de plaisanter : « Il est anormal qu’il ait fallu attendre près de 70 ans, j’aurais pu passer l’arme à gauche. »
source :
happywheels

http://www.israelvalley.com/news/2007/07/15/11484/exclusif-israel-france-shoah-la-famille-de-michel-polnareff-

http://www.liguedefensejuive.com/michel-polnareff-et-son-pere-leo-sauves-durant-la-shoah-dune-mort-certaine-2016-12-05.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L’histoire de Mahmoud, terroriste, sauvé par la police…israélienne !

Dimanche 15 octobre, Mahmoud a failli y passer. Il avait décidé avec quelques connaissances d’aller se « défouler » sur les hommes de l...