mardi 22 novembre 2016

VIDEOS. Primaire à droite: le ton monte entre Fillon et Juppé sur l'avortement...


La campagne du second tour entre François Fillon et Alain Juppé tourne beaucoup autour des questions sociétales et notamment sur le sujet de l'avortement. Ce mardi, les échanges se musclent entre les deux rivaux.

«Jamais, je n'aurais pu penser que mon ami Alain Juppé tombe aussi bas», s'est agacé le désormais favori, en déplacement à Viry-Châtillon (Essonne). Sur Europe 1 dans la matinée, le maire de Bordeaux a demandé à François Fillon de «clarifier ses positions sur l'IVG». «Il a d'abord écrit que c'était un droit fondamental puis il est revenu sur ses déclarations, a martelé Alain Juppé. «C'est une différence entre nous, moi je considère que c'est un droit fondamental !», a-t-il insisté. 



VIDEO. Fillon : «Jamais, je n'aurais pensé que mon ami Alain Juppé tombe aussi bas»


Depuis dimanche soir, les déclarations de François Fillon sur l'avortement sont notamment ciblées par les féministes. En juin, lors d'un meeting dans les Yvelines, l'ancien Premier ministre avait déclaré avoir commis une erreur dans son livre «Faire» en qualifiant l'avortement de «droit fondamental». «Non ce n'est pas l'expression à utiliser», avait-il insisté avant d'ajouter que «philosophiquement et compte-tenu de sa foi», il ne pouvait approuver l'avortement.

Fin octobre, invité de l'Emission Politique sur France 2, l'ancien Premier ministre, qui a reçu le soutien de Sens Commun, un mouvement politique issu de la Manif pour tous, avait reparlé du sujet et confirmé qu'«à titre personnel» il était opposé à l'IVG mais avait aussitôt ajouté : «Je dis aussi que jamais personne, et certainement pas moi, ne reviendra sur l'avortement.»

Les soutiens de François Fillon sont montés au créneau pour le défendre. Le groupe «les femmes avec Fillon», comprenant notamment des élues, ont tenu un point-presse à l'Assemblée dans lequel elles ont dénoncé ces polémiques autour de l'IVG en les jugeant «ridicules et infondées».


VIDEO. François Fillon se dit «à titre personnel» opposé à l'IVG, mais il ne touchera pas à la loi...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Jérusalem enfin capitale d’Israël (CLAUDE GOASGUEN) Par Shmouel - ....

M. Claude Goasguen est député de la ville de Paris et ancien ministre. Personne de bonne foi ne peut critiquer la décision des États-...