mercredi 23 novembre 2016

Fin de partie pour Alain Juppé..Par Guy Millière....


J’attendais la fin des élections primaires de la droite pour m’exprimer nettement sur le sujet. Quand bien même le second tour n’a pas eu lieu, le résultat semble assuré.

François Fillon sera vainqueur. C’est une surprise. C’est la preuve une fois de plus que les instituts de sondage ne sont plus vraiment capables de mesurer les fluctuations de l’opinion.
Il y a dans le premier tour qui vient de se dérouler une nouvelle qui m’attriste un peu : la défaite cinglante de Nicolas Sarkozy. Je n’ignore aucun des défauts de celui qui fut Président avant l’homme au scooter. Je n’ignore pas ses erreurs et ses graves errements pendant son mandat de Président : j’ai été, à l’époque très critique. Je persistais à penser qu’il était non pas le meilleur, mais le moins mauvais des trois prétendants. Les Français ont signifié qu’ils ne voulaient plus de lui. Il a peut-être mené le combat de trop. Je n’avais en lui qu’une confiance limitée : ce qui signifie, en soi, ce que je pense des deux candidats restant en lice.
Il y a dans le premier tour qui vient de se dérouler une nouvelle qui me réjouit : la défaite presque aussi cinglante d’Alain Juppé.
Dans les grands pays démocratiques, un homme condamné à de la prison avec sursis voit en général sa carrière politique terminée. Alain Juppé a persisté. Son discours politiquement correct et imprégné d’apaisement veule sur l’”identité heureuse” en faisait à mes yeux un candidat délétère et incapable de régler quelque problème que ce soit. Ses propensions islamophiles destinées à attirer l’électorat musulman, ses relations avec Tareq Oubrou, très proche de la confrérie des Frères Musulmans le rendaient à mes yeux bien davantage que délétère. Il sera, sauf si Allah est décidément très grand, battu, ce qui ne me surprend pas puisque je pense qu’Allah n’existe pas.
Reste donc François Fillon. Si je m’en tenais à son programme économique, ce serait un candidat que je pourrais soutenir aisément : c’est un programme à même de redynamiser l’économie française. C’est un programme qui pourrait être plus libéral encore, mais c’est néanmoins un programme libéral. Si je m’en tenais à ses propos sur l’islam, ce serait aussi un candidat que je pourrais soutenir aisément : aucun autre candidat n’a eu un langage aussi clair et tranché sur le sujet. Je ne peux même pas lui reprocher de s’être montré réservé vis-à-vis de Donald Trump : sa réserve vis-à-vis de Donald Trump vaut infiniment mieux que la cuistrerie arrogante et ridicule de l’homme au scooter, de Manuel Valls ou d’Alain Juppé.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

la seule bonne nouvelle du premier tour des élections primaires de la droite: Alain Juppé est sans doute éliminé

Je lui reproche, par contre, d’avoir légitimé le Hezbollah il y a deux ans en se rendant à Beyrouth et en rencontrant des dirigeants de ce mouvement terroriste islamique.
Je lui reproche d’avoir envisagé d’inclure le Hezbollah et le régime des mollahs à Téhéran dans une coalition internationale censée combattre le terrorisme islamique. S’allier à la peste pour combattre le choléra est se comporter de manière myope et complice. Franklin Roosevelt a adopté cette attitude pendant la Deuxième guerre mondiale, et les pays d’Europe centrale l’ont payé lourdement pendant plusieurs décennies. Ne pas voir de surcroît (ou ne pas dire) que le Hezbollah et l’Iran sont férocement antisémites et vecteurs d’un projet génocidaire vis-a vis d’Israël et du peuple israélien relève de la compromission morale la plus inadmissible.
François Fillon a, en supplément, tenu dans un passé récent des propos très favorables à la création d’un Etat palestinien et accusé Israël de ne pas faire le nécessaire pour cette création et d’ainsi risquer de provoquer une guerre mondiale. François Fillon n’est pas le seul candidat pro-palestinien à la présidence : Jean-Luc Mélenchon est, sur ce point, pire que lui. Il n’est pas non plus le seul candidat à la présidence à placer Israël en position de bouc émissaire planétaire. Jean-Luc Mélenchon est, sur ce point aussi, pire que lui.
Mais qu’il faille citer Jean-Luc Mélenchon pour trouver pire me semble triste et inquiétant.
François Fillon paraît, enfin, pencher davantage du côté de la Russie de Vladimir Poutine que du côté des Etats-Unis. Qu’il puisse voir dans la Russie un allié tactique sur certains points peut être compréhensible. Qu’il puisse pencher davantage du côté de la Russie de Vladimir Poutine que du côté des Etats-Unis alors que le Président des Etats-Unis est désormais Donald Trump me laisse songeur.
Et dire que cela me laisse songeur est une litote.
Si François Fillon clarifie sans ambiguïté, et très vite, ses positions sur le Hezbollah, l’Iran, Israël, la Russie, les Etats-Unis, je pourrai revoir ma position. Pour l’heure, il n’aura pas ma voix.
Et je m’en tiendrai donc à la seule bonne nouvelle du premier tour des élections primaires de la droite: Alain Juppé est sans doute éliminé.
© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Miracle de Hanoucca : une antique menorah gravée sur une dalle de pierre découverte dans une mosquée de Tibériade...Vidéo !

Un chandelier à sept branches (ménorah), symbole antique du peuple juif, gravé sur une dalle de pierre a été découvert dans une mosquée...