dimanche 2 octobre 2016

Comment interdire l’Amérique aux migrants antisémites?©


A mesure que la campagne électorale progresse, les jugements sur les questions soulevées sont plus lourdement connotés selon celui ou celle qui les pose sur la table. N’étant pas Américain, j’envisage de telles questions sous un jour différent. Je me focalise sur ce qui est pertinent pour le discours contre l’antisémitisme et l’anti-israélisme, indépendamment de qui les pose.
Une question se distingue sur ce point. Donald Trump a suggéré que les immigrés devraient passer des tests à propos de leurs croyances  que les immigrés antisémites ne devraient pas être acceptés aux Etats-Unis[1]. C’est un axiome accepté dans la société américaine qui n’est pas pertinent là d’où la personne vient. Ce qui est important, c’est la contribution que l’on apporte ou le dommage que l’on crée. Les antisémites font du tort, non seulement aux Juifs, mais à la société dans son ensemble.  
La suggestion de Trump est extrêmement importante, à cause de l’écho qu’elle a reçu, comme faisant part de la campagne électorale. Trump suggère aussi qu’on interroge les migrants et qu’on examine leur participation sur les réseaux sociaux, quant à des preuves d’engagement envers les droits des Gays, l’égalité des sexes et la liberté religieuse[2].
Les déclarations intéressantes de Trump à ce sujet ont été négativement impactées par une autre déclaration qu’il a faite en décembre 2015. Il s’est prononcé pour « une fermeture totale et complète de l’entrée des Musulmans aux Etats-Unis, jusqu’à ce que les représentants de notre pays puissent avoir une vision juste de ce qui est en train de se produire ». C’était un stéréotype sur tous les Musulmans. Sa déclaration faisait référence à des statistiques du Centre de Politique Sécuritaire montrant que « 25% des sondés étaient d’accord avec l’idée que la violence exercée contre les Américains, ici, aux Etats-Unis, est justifiée comme faisant partie du Jihad Global » et 51% des sondés  » se déclarant d’accord avec le fait que les Musulmans aux Etats-Unis devraient avoir le choix d’être gouvernés selon la Chari’a[3] [4]« . La moitié d’un an plus tard, il a redit que cette déclaration n’était qu’une suggestion[5].
La proposition de maintenir hors des frontières les immigrés antisémites est un point de vue bien plus pertinent, si on prend en compte l’expérience européenne. Trump a dit que : « Au-delà du terrorisme  comme nous l’avons vu en France, les populations étrangères ont amené avec elles leurs attitudes antisémites[6]« .
Une étude centrale de l’ADL sur l’antisémitisme dans le monde démontre que les 10 pays où l’antisémitisme classique est le plus élevé sont tous musulmans. 80% et plus de leur population s’avèrent être antisémites[7]

Les conséquences des politiques européennes d’immigration massive et non-sélective à l’égard des pays musulmans, a été désastreuse, à la fois pour les Juifs et les Israéliens de bien des façons. Un exemple important : au cours du siècle précédent, les attaques meurtrières contre les Juifs en Europe Occidentale ont été commis par des Musulmans provenant de l’extérieur de l’Europe. Au cours de ce siècle-ci, toutes les attaques meurtrières contre des Juifs – celles qui ont eu lieu en France, en Belgique et au Danemark v- ont été commis par des résidents musulmans d’Europe Occidentale.
Un terrorisme musulman d’une ampleur majeure a frappé les sociétés de divers pays européens. L’attaque la plus meurtrière a été celle de la gare de train de Madrid en 2004, tuant 191 personnes et en blessant 1800 autres[8].  Les attentats terroristes de Londres, en 2005, ont tué 52 personnes et blessé des centaines[9]. Les attentats de Paris, en novembre 2015 ont fait 130 morts et des centaines de blessés[10]. Les attentats de l’aéroport et du métro de Bruxelles, en mars 2016, ont tué 32 personnes et blessé bien plus encore[11]. L’attentat terroriste de Nice en juillet 2016 a tué 84 personnes et blessé 200 autres[12]. Il y a eu beaucoup d’autres attentats et des tentatives manquées.
La séquence d’événements terroristes aux Etats-Unis a été identique. Les meurtriers du 11 Septembre sont venus de l’étranger pour tuer. Depuis lors, il y a eu une série de meurtres de la part de Musulmans de l’intérieur, résultant de la façon dont ils interprètent leur religion. Cette liste non-exhaustive comprend les meurtres de Little Rock en 2009 [13] et de Fort Hood la même année[14].  D’autres correspondent au dépôt de bombes du Marathon de Boston en 2013[15], aux meurtres de San Bernadino en 2015[16] et au massacre d’Orlando en juin 2016[17]


On ne devrait pas se cacher l’évidence. Dans le cadre de telles politiques contre l’immigration, le nombre de Musulmans à qui ont aurait refusé l’entrée devrait être proportionnellement plus élevée que le cas d’autres religions et cultures. Cela ne fait que refléter le haut pourcentage de préjugés au sein des peuples dcertains pays musulmans.
Il conseillé que les dirigeants juifs fassent la promotion de l’idée d’interdire l’immigration des antisémites, après l’élection du prochain Président, dans le but d’éviter de se laisser entraîner dans la campagne électorale. Dans le même temps, dans un article de Forward, certains Juifs interviewés démontrent une compréhension réduite de l’importance potentielle de la proposition de Trump[18]
Après les élections, les dirigeants juifs devraient développer des plans pratiques sur la façon d’interroger et d’examiner le dossier des migrants. L’ADL a mené une étude à travers le monde entier sur le pourcentage d’antisémitisme classique dans divers pays. Beaucoup d’autres études ont été faites sur les attitudes antisémites dans certains pays au cours de ces dernières décennies. Ces études peuvent servir d’infrastructure à ce genre de tests devant permettre d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux immigrés antisémites et à ceux porteurs d’autres préjugés.
Trump a introduit un sujet important au niveau national. Les dirigeants juifs n’auraient jamais été capables de le faire par eux-mêmes. On peut se demander lequel d’entre eux aurait osé tenter de le proposer ou même souhaiter le faire. C’est une belle occasion et les Juifs Américains ne devraient pas la laisser filer. S’ils procèdent différemment, des Juifs Américains auront à en payer un prix exorbitant -peut-être ne y laissant la vie – alors que bien plus d’antisémites, dont certains sont extrêmement violents, sont susceptibles de continuer à entrer dans le pays.

image: http://jforum.fr/wp-content/uploads/2016/04/Dr.Manfred-Gerstenfeld-604x444.jpg
Dr.Manfred-Gerstenfeld


 Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netflix prépare une série religieuse intitulée Messiah....

« Une série qui demandera au public de se poser de grandes questions ! » ©: History Channel Un peu de théologie à venir, sur ...