mardi 12 juillet 2016

Russie : la guerre contre Daesh s’étend au Caucase ©


La Guerre anti-Daesh de la Russie s’étend de la Syrie au Caucase et devient globale
La Russie prend des mesures afin de globaliser sa guerre contre Daesh sous un commandement anti-terroriste étendu, après avoir tiré les leçons des attentats-suicide de Paris, Bruxelles, d’Egypte et en Turquie
 Dans un effort suprême pour empêcher que les unités-suicide de Daesh n’atteignent la Russie à partir de la Syrie, Sergei Shoigu, le Ministre de la Défense Russe, a promu le commandant russe en Syrie, le Colonel-Général Alexander Dvornikov à un commandement étendu, en tant que Chef du district militaire de Russie du sud. 
Ce département couvre les forces russes comprenant les unités navales sur les Mers Noire et Caspienne, la Quatrième Armée de Défense Aérienne et les bases russes en Abkhazie, Ossétie du sud et en Arménie. Le Général Dvornikov commandera également des dizaines de divisions des forces terrestres, dont les Parachutistes, les fusiliers-marins et les unités spéciales de défense côtière. 
Le fait que le Ministère de la Défense Russe insite dans son annonce, sur le fait que : « La décision concernant la nomination d’un nouveau commandant de l’opération syrienne reste en suspend », indique que le Général Dvornikov demeurera en charge des forces russes en Syrie à partir de son nouveau QG de la Mer Noire. Son adjoint, le Lieutenant-Général Alexander Zhuravlyev, continuera à servir sous ses ordres dans l’arène syrienne.
Le réalignement par Moscou de son commandement militaire est interprété par les sources militaires et du contre-terrorisme de Debkafile comme le franchissement d’une nouvelle étape consistant à devenir la première puissance en-dehors du Moyen-Orient, à reconnaître et à répliquer au caractère transfrontalier et global du péril islamique, une leçon qu’elle tire des attentats terroristes suicide de Paris, Bruxelles, des Etats-Unis, de Tunisie, d’Egypte et de Turquie, entre autres.
Guère impressionné par les assertions optimistes du Président Barack Obama, quant à la perte de territoires et l’affaiblissement de l’état de Daesh, le Kremlin juge que la guerre anti-terroriste vient juste de commencer. Les renseignements russes ont découvert que le groupe terroriste est passé en mode de combat total et qu’il met sur pied une armée de bombes humanies, dont chaque équipe peut comprendre entre 15 et 20 terroristes, qui sont prêts à frapper en Europe, y compris en Russie et au Moyen-Orient.
Ceci est confirmé par l’information diffusée à Ankara par les sources des renseignements turcs, le 11 juillet, montrant que depuis l’attentat à la bombe de l’aéroport d’Istanbul, le 28 juin, où 42 personnes ont trouvé la mort, Daesh a interrompu ses voies de passage à travers la Turquie pour que les terroristes-suicide entraînés en Syrie puissent se rendre en Europe. Daesh transfère clandestinement à présent des terroristes à travers l’Azerbaïdjan, la Géorgie et Chypre.

Cette annonce turque a de graves conséquences :
D’abord que l’utilisation par Daesh de l’Azerbaïdjan et de la Géorgie comme zones de transit pour ses escouades suicide souligne sa présence sur la côte de la Mer Noire, juste à la frontière russe. Or, cette région vient de passer sous le commandement du Général Dvornikov.
Deuxièmement, les renseignements turcs peuvent confirmer l’information russe concernant de vastes escouades de terroristes-suicide préparées à mener des attentats-multiples, dont certaines sont déjà sur zones près de leurs cibles, avec d’autres équipes prêtes à suppléer au cas où la première échouerait.
L’invasion massive imminente de terroristes-suicide en Europe et au Moyen-Orient, était, selon les sources de Debkafile, un sujet important au sommet de l’agenda de la rencontre récente entre Yossi Cohen, chef du Mossad israélien et Mikhail Yefimovich Fradkov, chef du SVR russe, qui s’est déroulé le 1er juillet, dans les quartiers-généraux de l’organisation russe, à l’extérieur de Moscou. 
Adaptation : Marc Brzustowski

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire