dimanche 17 juillet 2016

Quelques vérités à rappeler....



Une fois de plus, notre pays est frappé par un attentat mené par un individu de confession musulmane. L’islam est, une fois encore, à l’origine de ce drame.
Bien sûr, les belles consciences autorisées vont nous rabâcher à satiété, sur tous les médias, que « l’islam, ce n’est pas ça », que c’est une religion « de paix et de tolérance » bien qu’elle interdise à ses adeptes de la quitter sous peine de mort, qu’elle traite les non-musulmans « d’infidèles » dans le texte et leur interdit la liberté de conscience, et qu’elle refuse toute interprétation et réflexion doctrinale. 
Probablement, même, que certains vont encore une fois chercher à atténuer la responsabilité de l’islam en dénonçant tous les intégrismes religieux. Amalgame facile et mensonger pratiqué par les mêmes qui ne cessent de nous seriner « pas d’amalgame » entre islam et islamisme.
Allons, quelques vérités méritent donc d’être rappelées :
1) Même aux pires heures de la IIIe République intolérante et de ses violences anticléricales, il n’y jamais eu de terrorisme catholique. Même en Irlande, la violence confessionnelle était communautaire et s’inscrivait dans un combat politique et non religieux.
2) Quiconque connaît un peu de l’intérieur le christianisme de France sait que les intégristes catholiques n’ont d’intégriste que leur doctrine et non leurs actes. Il n’y a jamais eu de violence physique pouvant laisser croire à une tendance terroriste ou criminelle chez les intégristes catholiques.
3) S’il y avait des fidèles catholiques adoptant des attitudes terroristes, il ne fait aucun doute qu’ils seraient très vite et très facilement identifiés au sein de la communauté catholique et dénoncés. Il est étonnant qu’il n’en soit pas de même au sein de la communauté musulmane de France, qui a pourtant un caractère encore plus communautaire…
4) Croit-on vraiment que le prolongement de l’état d’urgence est une réponse à la situation de la France et du monde ? Nos forces de sécurité sont épuisées et en nombre insuffisant à force d’avoir tiré « les dividendes de la paix » de M. Fabius. Et même avec plus de gendarmes et de policiers à chaque coin de rue, comment croire qu’ils pourraient empêcher des terroristes suicidaires ?
5) Il paraît que nous sommes en guerre contre le terrorisme (à défaut de l’être contre l’islamisme). Dont acte. Mais comment peut-on guerroyer et vaincre une idéologie ? L’idéologie communiste perdure avec toute sa criminalité et sa dangerosité, même si c’est de manière marginale, bien que l’URSS, sa mère patrie, se soit effondrée il y a 25 ans. Alors comment espérer vaincre l’idéologie de l’islam salafiste alors même que nous soutenons et armons ses deux mères patries que sont l’Arabie et le Qatar ?
Messieurs les gouvernants, cessez d’être utopistes ! Notre prétendue guerre ne pourra débuter qu’après que vous nommerez notre ennemi : l’islam salafiste qui est en France, qui est financé par nos « amis » arabes et qui se développe avec l’aide de l’UOIF.

http://www.bvoltaire.fr/philipperodier/quelques-verites-a-rappeler,271915?mc_cid=4e35eeea47&mc_eid=33bafe47c1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Marathon Netanyahu-Poutine sur la crise kurde ©

Le Général Sergeï Shoïgu n’avait pas encore décollé d’Israël, mercredi 18 octobre, que les chefs des armées syrienne et iranienne s’ent...