mardi 5 juillet 2016

Israël : Une façon pour la France de s’affranchir d’un passé colonisateur par Bely..


La France espère-t-elle gommer son « Complexe-Algérie-Française » en faisant porter le chapeau de ses remords au « très vilain petit colonisateur israélien »?
Que la France s’avilisse à dénoncer encore et encore l’infâme colonisateur israélien au moindre rattachement parcellaire, (aussitôt qualifié d’annexion) ne la guérira pas de ce syndrome style maladie auto-immune, pas plus que cela ne lui rendra sa virginité. D’ailleurs rien n’y fait et l’on peut constater l’étendue de ce malaise en découvrant l’article à propos de la « présumée-’israélo-colonisation » sur le site « France Diplomatie » en date du 4 juillet 2016.
On peut y lire :
« La France condamne l’approbation par les autorités israéliennes de plans pour la construction de plusieurs centaines de logements dans des colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. Aucun développement sur le terrain ne saurait justifier ce type de mesures.
Comme l’a rappelé le dernier rapport du Quartette, chaque nouvelle annonce de colonisation, illégale au regard du droit international, alimente les tensions. Elle menace directement la solution des deux États, qui est la seule à même d’apporter une solution au conflit.
« Aucun développement sur le terrain ne saurait justifier ce type de mesures. » 
Ne serait-ce pas une façon pour le moins absconse de nommer tous les attentats sauvages ou spécifiques ou suicides, tous les crimes des voitures-béliers, tous les assassinats perpétrés à l’arme blanche… Arrêtons là une trop longue liste d’horreurs… apparemment inconnues au bataillon du Gouvernement français qui reprend sans vergogne : « La France considère que le conflit ne pourra être résolu que par la création d’un Etat palestinien indépendant, viable et démocratique, vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël.
Mais enfin, qui d’Israël ou de la « Palestine imaginée version française » est un état démocratique, qui est un état terroriste, qui veut tuer son voisin israélien, qui accueille dans ses hopitaux tout malade en danger sans discrimination, qui met en danger, par voies de conséquences, la sécurité du monde entier ?
Et la France de continuer à soutenir… les palestiniens sans s’attarder sur de si petites éventualités terroristes.
« La France plaide de longue date en faveur de la création d’un Etat palestinien. Le 22 novembre 1974, la France a voté en faveur de la reconnaissance de l’OLP au sein de l’ONU en tant que membre observateur, réaffirmant les droits inaliénables du peuple palestinien.
François Mitterrand a été le premier président français à exprimer devant la Knesset, en 1982, l’objectif de création d’un Etat palestinien. En 2010, la France a rehaussé le statut de la Délégation générale de Palestine en France, devenue la Mission de Palestine, avec à sa tête un Ambassadeur. Elle a voté en faveur du statut d’Etat observateur non-membre de la Palestine aux Nations Unies en novembre 2012, et en faveur de l’érection du drapeau palestinien à l’ONU en septembre 2015.
Même si « la France condamne tous les actes de violence et de terrorisme », cela va sans dire, si Israël avait la bonne idée de se laisser assassiner sans broncher, ce ne serait qu’une forme comme une autre de combattre toutes les formes d’incitation à la haine et en particulier celle du pauvre palestinien, ce petit protégé français !
A propos, le Hamas, palestinien respectable ou pas ?
Et la France conséquente avec la notion de terrorisme ou pas ?
Car enfin la France…de préciser sans états d’âme qu’elle « appelle le Hamas, avec lequel elle n’entretient aucun contact et qui figure sur la liste européenne des organisations terroristes,(sic) à respecter les conditions posées par le Quartet : renonciation à la violence, reconnaissance du droit d’Israël à exister, reconnaissance des accords signés entre Israël et l’OLP. », (re-sic)

Ajoutez à cela que

« La France considère que Jérusalem doit devenir la capitale des deux Etats, Israël et le futur Etat de Palestine »…
ET l’on peut extrapoler sans risquer de se tromper que la France se veut maîtresse de considérer ceci mais aussi cela ici et là…
Que La France se veut maîtresse d’ordonner à Israël de faire ceci, de se comporter comme cela… 
Ce que l’on pourrait traduire par « Faire pipi avec le zizi du voisin », une expression sans doute un tantinet trop triviale mais explicite et imagée quant à la façon française de vouloir tout gérer et plus encore en lieu et place de l’Etat Hébreux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Français, sortez vos chéquiers : une nouvelle loi permettra aux Algériens de venir plus nombreux se faire soigner en France....

Quelques jours seulement après la visite du Président français Emmanuel Macron en Algérie, les lobbyistes algériens de l’Assemblée Nati...