lundi 6 août 2018

L’Arabie Saoudite expulse l’ambassadeur canadien....


L’Arabie saoudite a annoncé l’expulsion de l’ambassadeur du Canada à Riyad et le rappel de son  ambassadeur à Ottawa suite à une demande du ministère des affaires étrangères du Canada à la libération immédiate de militants des droits de l’homme emprisonnés dans le royaume. L’’Arabie Saoudite «n’acceptera d’aucun pays une ingérence dans ses affaires intérieures ou des diktats imposés», a déclaré le ministère saoudien des Affaires étrangères sur Twitter. Les mesures de représailles saoudienne s’étendent aussi au gel des relations commerciales avec le Canada…


«Nous appelons les autorités saoudiennes à  libérer immédiatement les militants des droits de l’Homme ainsi que tous les autres activistes pacifiques», avait déclaré l’ambassade vendredi dans un communiqué publié sur Twitter suite à l’arrestation, la semaine dernière de Samar Badaoui et de sa collègue Nassima Al-Sadah, deux militantes de l’égalité entre hommes et femmes.
En représailles, le royaume saoudien a annoncé qu’il rappelait  son ambassadeur au Canada « pour consultations» et qu’en même temps, il donnait 24 heures à l’ambassadeur du Canada à Riyad pour quitter le pays. En sus, le royaume a aussi décidé de «geler toutes nouvelles transactions concernant le commerce et les investissements» avec le Canada.
En 2012, Samar Badaoui reçoit des mains de Michelle Obama et d’Hillary Clinton le Prix international du courage féminin.
Samar Badawi qui est la récipiendaire du Prix international du courage féminin 2012 décerné par le département d’Etat américain, est aussi la sœur de Raif Badawi, un blogueur dissident qui  purge une peine de dix ans de prison après avoir été reconnu coupable d’avoir insulté l’Islam et enfreint (avec son blog) les lois sur la technologie en Arabie saoudite. Il a également été condamné à 1 000 coups de fouet  et à une amende de 266 000 $. Samar avait fait campagne pour la libération de son frère mais la Cour suprême d’Arabie saoudite avait confirmé en 2015 la condamnation prononcée contre Badawi en détention depuis 2012, qui exploitait le site Web appelé Free Saudi Liberals.
Tel-Avivre –

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La leçon du Moyen-Orient: les fils d'anciens autocrates sont des autocrates modernes....

Encore et encore, les fils d'autocrates arabes aiment se présenter comme des «réformateurs» des régimes autoritaires mis en place ...