dimanche 31 octobre 2010

RBAYBIYAAAA....§§§§ TAC TAC..TAC..par Somelier Richard

RBAYBIYAAAA....§§§§ TAC TAC..TAC..par Somelier Richard..




R B A I B I Y A





" La rbaîbiya / Séance musicale dans une demeure privée à l'occasion d'une fête. Elle est recommandée, dans certains cas, pour dissiper des influences néfastes qui pèsent sur les lieux. En général, l'orchestre, dont les musiciens, traditionnellement, étaient aveugles ( actuellement ils ont simplement les yeux bandés ), est composé d'un violon, rarement d'un rbâb, d'un mezzoued ou d'un zokrâ et d'un târ." MERCI HENRI


Les femmes sont dans la salle à manger débarrassée de tout mobilier tandis que les hommes parlent entre eux, sirotant quelques verres de boukha. Les yeux rougis par la fumée du bkhour, jaoui et fassoukh fèl yain él hosséd ( dans les yeux des envieux ).


L'orchestre a déjà entamé les premières notes…..


"OURIRIIRIRIRIRIIRRI ………………." Tmaitma est sur la piste avec deux mouchoirs aux bouts des doigts, elle tangue dangereusement comme un bateau , de droite à gauche, tournoie sur elle-même, virevolte, trépigne sur ses sabots ‘Qââdeh terkèj ‘ blèch séfsari( sans sari )…….


" HOUTE AALIK YE TMAITTMAHHHHHH…" lance Deidou euphorique…’ yé rani kobbarra ââllik….. ! " TAKAKAKAKAKTAKAKAKAKA……..Le grand tambour donne de la voix….et le mezzoued….nyeyeyeyeyeyeyeyeyeyey…..Et le violon qui déchire l’air enfumé….. ‘ Bouk bouk tara bouk……


" Yè Sayèd èl yali….Sayèd yè yalli ….oun nyaiche oun chouff BABA SELLI…..TAKTAKAKAKAKAK……sayèd yé yalli….oun chouff Babba SELLI…. ( refrain ) ……Nchoufèk yézzini…Nchouffèk yézzini…." (………………………………………………Je veux vivre pour te voir…… ………………………………….O saint………..je te vois et cela me suffit…….)


TITINE, gesticulante , est rentrée, en cadence, au milieu de la pièce…..Elle se dandine en imprimant des sens giratoire à gauche à droite en haut en bas…( yâtiâ dewkhè ) ' testale'….khèmché oul khmiss ââlla TITINE bulldozer ….


" …….TARAKAKAKKAKKAKA…….. "


On suit la cadence en tapant des mains …….."


Musique…." Hennè Jitèk tayèb….Ou doumouyi skayèd…" ( Je suis venu très bon…..et mes larmes coulent comme de fleuves ( et les miennes comme des ruisseaux assèchés ) Et le bkhour……… "Ouririririririririri….. "


Elles trépignent les deux en jouant des hanches….. "TAKAKAKAKAKAKAKTA….. "


Musique…" Jitèk bèl niyè ……..Jitèk bèl niyè…… " ( Je viens vers toi naïvement) TITINE, aussi grosse qu’un container….virevolte…Elle vient d’avaler un bout de fumée d’encens qui va se loger dans ses alvéoles…..elle tousse…..Elle va étouffer ……


" TAKAKAKAKAKKAKKAKAK ……… "


" Seboullah chweouiè mè ââllèh oujjèh…..,Yâ tyouââ….Chwièh mazar…… ? " (Versez lui un peu d’eau sur le visage..…donnez lui un peu de mazar …..)


Deidou …….


"In yaddin rôbkôm…..!….bèch tmout……yââtiouah…….zouz kfouf……..yamloulè hââknah……..? " Juron…..elle va mourir…! Donnez lui …….deux baffes……enfilez lui une poire = Purge)


On appelle sa mère Eugénie. " …….Yé Gini…….Yè Gini …… ! Bentèk kââdââ tèt fèrfééééééét …… ?" ( Juron………………………..! Elle va mourir…….Donnes lui deux gifles………Faites


…………………………………. !Ta fille étouffe……… ?) Et……la…musique……" TARATAKAKAKAKAKAKAK……..NYNYNYNYNYNYNYN……. "


Gini………" Yè Titine ….. ! ……Yè Benti…. ! Kôuôôôôôôôôm………..?" ( …………………………………ma fille……! Léves……toi….. ? )


Deidou……… " En froulèéééé………fi khchèmééééh……. ? " ( Soufflez lui dans le nez……. ?)


Lillo…….. " Lè……hazkoulah tèrmètéh…….. ? " (…….Non……..serrez lui les fesses………. ? )


Quand on sait que les fesses de Titine font 15O Kg à la balance Roberval, on peut toujours se poser la question…….comment faire pour joindre ces deux halkoum empiffrées de graisse premier choix……. pourvu qu’elle ne pète pas durant cette délicate opération………On la re-gifle, on lui serre le nez et les fesses, on lui verse trois cents litres d’eau………Savez- vous que Titien n’utilise pas d’huile dans sa poêle à frire….. ? elle pète sur son poisson pour le faire frire…… Finalement , elle retrouve ses esprits…….


Titine………" Ahhhhhhhh………Wèn kènt…….?" (................................................Où étais-je......?“


Et la musique endiablée des jnouns…...


Son mari….. " Kènt yand chyâddou……oubbouk fèl jébènéh……. " ( Tu étais avec ton père au cimetière )


On relève la tonne bourrée aux cataplasmes de couscous et boulettes. Sa robe était coincée entre ces grosses dembéh ( graisse arrière du mouton) vermoulues.


Et les autres femmes qui convulsent sous les yeux ‘ boukhèiques’ des hommes.


Les ' Jnouns ' sont rentrés par la porte arrière de Hlilmè, elle pousse des grognements….. " " "…..EUH ….EUH…..AH…AH….AIE……OUILLE….. "


Elle est en transe……par terre…..Elle parle……..On l’écoute….Ses petites jambes, pareilles à deux cuisses de grenouille en chaleur, frétillent, montent et descendent en suivant la cadence.


"………TAKAKAKAKAKAKAKAKAKAK………"


Elle s’adresse à son mari dans une envolée végétale…….Elle lui demande de faire le marché.


" Hé….Maurice ( son mari ) ……Yè omri jibli kilou bsal………ou rtal biji louche….Tlèta kilou yasbanna…… "


( Mon chéri apportes moi un kilo d’oignons…….Et une livre de petits pois……..Et trois kilos d’intestins……. ) Son mari attentif à ses désirs….. " Hattèm fi sèrmôk…… " ( Vas te les mettre dans ton anus….. )


Elle demande………


" ……..Ou jibli khèmché kilou farinè….. ! "( et 5 kg de farine)


Maurice finalement…….


"Koum….. ! amèlt èl yââr….. ! " ( lèves toi tu fais scandale )


Et la musique…….."……TAKAKAKAKAKAKAKAK ………"


" …..Lèy lèy nèh…Lèy lèy nè….Oul sayèd i koun bahdèna……Lèy lèy nè….Lèy lèy lèy nè.. …….Ou sayèd i koun bahdèneh… " " Et oui……………………………Et le saint sera près de nous…….. "


"…….NYE….NYE….NYE….TAKAKA…BADABOUM……." et ça continue……


DEIDOU est pris aussi par les jnouns……


"…… Dour biyè yè chibani……..dour biyè…….. "


DEIDOU est orphelin depuis son plus jeune âge , 11 ANS……..


Et la musique……. "…… Dour biyè yè chibani……Dour biyè…… "


Il balance sa tête de droite à gauche….Ses yeux sont mi- clos…( Excusez moi je larmoie quand j’évoque mon père….)


" Lèy….Lèy nèh…..lèy lèy nè…..Ou sayèd i koun mâânèh….en chouffék i zid farhi ou yèbralli jerhi…. " ( ……………………….Et que le saint soit avec nous………seulement te voir et ma fête augmente…….Et mes maux guérissent……..)


…..Trois frères et sœurs en bas –âge……..Tous élevés par une grand-mère paralytique….


« Lèy…..Lèy néh…….Lèy ……Lèy néh……Oul sayèd i koun myannèh…..


Et cette putain de zokrââ qui ne veut pas s’arrêter….et ce tambour dans mes oreilles……


DEIDOU est à genoux……..Il transpire ……….Il est en transe……… ( Mon père va rentrer avec les jnouns…..)


" TARATAKATA…….NYE….NYE……NYE…..DABADOUM….DABADOUM…… "


INVOCATION….IL PARLE AVEC LES JNOUNS.


' Yé BREITOU…..yé JOULI…..yé JDOUOUOUDIIIIIIII…… Ouldkèm èl Haqueloudi i kôlkôm élli Babba….. Deidou kèn i tkèklèm yallikôm …Lil oul nââr……….'


( Hé Breitou……Et Julie…….O mes ancêtres…. Votre fils le goulettois vous informe que mon père Deidou parlait souvent de vous chaque soir et chaque jour)


Il parle ……Il est avec ceux d’en haut, ses parents……..Il cause avec son père ALBERT …. Et demande à voir sa mère…..


"… Yââ bââ BREITOU …..wéiniyè ôômi…Joula… ? " ( morte à 25 ANS )…… (……………………..Où est ma mère…Julie… ? )


" Ommôk bahdèyé…….mè tkhèmèch yallinè……Kâadin mnih…… " ( Ta mère est là……. Ne penses pas à nous……nous sommes bien….. "


TAKAKAKAKAKAKAK ………. " Yè chibani dour biyè yè chibani …….. "


" Yââ bââ …….Yââ mââ……en hèb enn ji bahdèkôm……! " ( Papa………….Maman…..Je veux être près de vous…. " " Lé yé ouldi……mouche téwe…oulidék BIBER…( moi ) yâjij ou ghèli… …béch i jioulèk yarbââ oulidèt ôkhrin…….Chouâ….Chouilèm ……Mouchi……ou Joulèh…..oulidét mnèh…. ! "


( Non pas pour l’instant……ton fils Bébèrt …..il est chère et précieux…..tu va avoir quatre enfants…..Sauveur… Richard……Maxo et Joëlle……de bons enfants…! ) ( Mon grand-père paternel vient de lui prédire quatre enfants)


"……..TAKAKATATAKATAKATAKA …………."


"…….Yè sayèd èl ââli……Yé saiyed èl ââli…… Ou doumouyi skayèd……Yé Babba Sali……" ( Et mes larmes coulent comme un fleuve…)


DEIDOU est rassuré….Il revient à lui…On lui essuie le visage et on le fait boire un peu de mazar. La prédilection de son père fut juste. Nous sommes bien 5 frères et sœurs.


( LEY…LEY…NEH…..LEY….LEY….OUL SAYED…I KOUN MYAANA…… YE SAYED…..JITEK…NETCHAKA….OU YAL KDHOUDDI…NET BKAKA……… LEY….LEY….NEH….LEY….LEY….EN ZOUREK…..JEBT…..EL CHMAA….. LEY….LEY….NEH……OU…RABBI…..I KOUN MYANAH…….." " ………………………………………………………………………………………… ……………….JE VIENS VERS TOI….ME PLAINDRE……ET SUR MES JOUES JE PLEURE………………………………JE VIENS TE VOIR……AVEC DES BOUGIES …ET D.IEU SOIT AVEC NOU…….. )


Les paroles de cette musique ont été tiré de la cassette GRHIBAH YE GHRIBAH ……


D.IEU à dit qu’il nous faut une heure de tristesse et 23 HEURES de joie.


A…… fidèle à lui-même, vous servira, selon ses dispositions et ses états d’âme ses textes, en attendant de vous rencontrer individuellement ou en groupe.


JE VEUX RESTER AVEC VOUS .


Le mariage de Riri se fera à PARIS. A L’HOTEL DE LA PORTE MAILLOT SALLE " SI MARDOUM " " ……………….avec RAOUL JOURNO…"..OURIRIRIRIRIRIRIRRI….." A…..


http://univers-des-news.over-blog.com/

http://tendancedesantipodes.blogspot.com/
http://www.facebook.com/gege.rudspace.cattan#!/Cattan1055

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire